dimanche 13 mai 2018

Attentat sanglant au couteau à Paris : Daesh revendique....(Vidéo)


Un homme a attaqué au couteau plusieurs personnes dans le 2e arrondissement de Paris ce samedi soir, tuant une victime et faisant quatre blessés. L’auteur a été tué par la police. Daesh a revendiqué l’attentat......Détails......


Dans un premier temps, vers 21h, l’hypothèse d’un acte commis par un déséquilibré a été évoquée, avant que le parquet antiterroriste de Paris ne soit saisi, vers 23h, confirmant un acte terroriste.

Une heure plus tard, l’État Islamique -EI- du groupe terroriste Al Quaïda -Daesch- a revendiqué l’attentat sanglant.
Un homme a attaqué plusieurs personnes au couteau près de l’Opéra Garnier, alors que les bars et restaurants étaient bondés. Le bilan à 1h cette nuit fait état d’un mort et quatre blessés, dont deux grièvement atteints à l’arme blanche. L’assaillant a été abattu par des policiers.


 Vous avez un business ? 

Il a crié « Allah Akbar »

On ne connait pas encore l’identité du terroriste qui voulait manifestement semer la terreur en frappant au hasard des passants, des hommes et des femmes, mais Daesh a revendiqué l’attaque dans la nuit via son agence de presse Amaq. Le procureur de la République François Molins a indiqué que la piste terroriste a été rapidement retenue et que la section antiterroriste du parquet de Paris a été saisie, sur la base de témoignages révélant que le tueur aurait crié « Allah Akbar ».

« Un soldat de l’État islamique »

Les enquêteurs de la direction centrale d la police judiciaire -DCPJ- mènent les investigations sous les qualifications « d’association de malfaiteurs terroristes », « assassinat et tentatives d’assassinats sur personnes dépositaires de l’autorité publique en relation avec une entreprise terroriste ».



Daesh a publié un communiqué succinct cette nuit, écriant que, « l’homme qui a attaqué cinq personnes dans les rues du 2e arrondissement est un soldat de l’Etat islamique ».
Cet attentat en plein Paris confirme que le risque terroriste est toujours bien présent en France. Une action terroriste qui survient quelques jours avant le début du ramadam.

Les attentats terroristes commis depuis 2015 en France

7 janvier 2015 : Paris
Attaque terroriste contre Charlie Hebdo : 12 morts, dont un policier abattu en pleine rue et 11 blessés.
8 janvier 2015 : Montrouge
Fusillade à Montrouge contre une policière municipale et un agent municipal : 1 mort et 1 blessé grave.
9 janvier 2015 : Paris
Prise d’otages du magasin Hyper Cacher de la porte de Vincennes : 4 morts  et 5 blessés.
9 janvier 2015 : Dammartin-en-Goële
Prise d’otage dans une imprimerie. Les frères Chérif et Saïd Kouachi auteurs de l’attentat terroriste à Charlie Hebdo sont abattus lors de l’assaut du RAID et du GIGN.
3 février 2015 : Nice
Attaque au couteau de trois militaires du plan Vigipirate devant un centre communautaire juif par Moussa Coulibaly. Quelques instants après l’agression, il est arrêté.
10 avril 2015 : Paris
Cyber-attaque de TV5 Monde revendiquée par le groupe «Cybercaliphate » qui se réclame de Daesch.
19 avril 2015 : Villejuif
Sid Ahmed Ghlam, un algérien islamiste radical de 24 ans préparait une attaque terroriste dans deux églises de Villejuif. Mais, il s’est blessé à une hanche et à un genou, lors de la tentative de vol du véhicule d’Aurélie Châtelain, qu’il a tuée. Il est hospitalisée. Les attentats sont évités.
26 juin 2015 : Saint-Quentin-Fallavier dans l’Isère
Un terroriste fait exploser des bonbonnes de gaz dans une usine industrielle classée Seveso. Un corps décapité avec des inscriptions en arabe est retrouvé. Yassin Salhi, un algéro-marocain en lien avec la mouvance salafiste est arrêté. s’est pendu en cellule.
13 juillet 2015 : attentats déjoués
Trois individus sont arrêtés pour des projets d’attentats terroristes contre une installation militaire. Un mineur de 17 ans, ami de 19 ans et un ex-marin de 23 ans sont interpellés dans Bouches-du-Rhône, le Rhône et les Yvelines.
21 août 2015 : le train Thalys
Attentat dans le train Thalys. Un terroriste qui tente de tirer sur les passagers du train est neutralisé par trois Marines américains, après avoir blessé trois passagers.
29 octobre 2015 : base navale de Toulon
Un Toulonnais de 25 ans est arrêté, alors qu’il préparait un attentat contre des militaires.
13 novembre 2015 : Saint-Denis et Paris
Attentats perpétré par trois commandos de neuf hommes, fusillades dans 4 restaurants du Xe et XIe arrondissements -40 morts, prise d’otage dans la salle du Bataclan dans le XIe arrondissements -90 morts-, à Saint-Denis au Stade de France : 1 mort.  Bilan  : 130 morts, dont 7 terroristes et 413 blessés, dont 99 grièvement.
18 novembre 2015 : Saint-Denis
La BRI et le RAID arrêtent des terroristes retranchés dans un appartement. 5 000 munitions sont tirées du côté des forces de l’ordre. Cet assaut aura blessé cinq policiers et tué un chien appartenant au RAID. 3 morts terroristes sont tués.
22 décembre 2015 – Orléans
Deux terroristes -24 ans et 25 ans- visaient des casernes militaires, des gendarmeries et des commissariats de police. Ils sont interpellés, mis en examen et écroués pour « association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste ».
23 décembre 2015 : Montpellier
Un couple est arrêté. La femme radicalisée aurait préparé un attentat suicide. Un faux ventre de femme enceinte confectionné en aluminium a été trouvé chez elle, pour placer des explosifs à l’intérieur. Son activité sur Internet démonte qu’elle avait fait des recherches sur les femmes kamikazes.
1er janvier 2016 : Valence, Drôme.
Attaque terroriste à la voiture-bélier contre des militaires en faction devant la mosquée. Un soldat est blessé et un fidèle du lieu de culte est touché par une balle perdue tirée par un des militaires. Le conducteur âgé de 32 ans, est grièvement blessé par les tirs de riposte.
11 janvier 2016 : Marseille
Attaque terroriste à la machette contre un enseignant juif portant une kippa par un adolescent de 15 ans se revendiquant soutien de l’État islamique. En 2017, l’agresseur est condamné à sept ans de prison et cinq ans de suivi socio-judiciaire.
24 mars 2016 : Argenteuil
Arrestation de trois suspects qui préparaient un attentat terroriste.
13 juin 2016 : Magnanville
Double assassinat d’un commandant de police et sa compagne également fonctionnaire de police à l’arme blanche, à leur domicile. Le couple était originaire de Pézenas, dans l’Hérault. Le RAID tue le terroriste.
14 juillet 2016 : Nice
Un poids-lourd est lancé sur la foule venues admirer le feu d’artifice sur la Promenade des Anglais noire de monde.. Le conducteur est abattu par les policiers. Le bilan est de 86 morts et de 434 blessés.
26 juillet 2016 : Saint-Étienne-du-Rouvray
Attaque de l’église de cette commune proche de Rouen par deux individus armés de couteaux prenant en otage un prêtre, deux religieuses et deux paroissiens. Les preneurs d’otage égorgent le prêtre, un paroissien est grièvement blessé. Les deux terroristes sont abattus par la BRI.
3 septembre 2016 : Metz
Deux marocains voulant perpétrer plusieurs attaques dans des restaurants et une discothèque avec un camion bélier.
4 septembre 2016 : Paris
Tentative d’attentat terroriste ayant pour cible les abords de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Commandité par l’État islamique, il devait avoir lieu à l’aide d’une voiture piégée par un commando de trois femmes, envisageant aussi d’attaquer la Gare de Lyon (Paris) et la gare de Boussy Saint-Antoine ainsi que des policiers.

 Vous avez un business ? 

19 novembre 2016 – Strasbourg
Un commando de quatre hommes est arrêté par le RAID : ils s’apprêtaient à attaquer plusieurs cibles à Paris : le siège de la police judiciaire parisienne, le marché de Noël des Champs-Élysées, le parc d’attractions Disneyland, des terrasses de cafés dans la capitale, une station de métro parisien, plusieurs lieux de cultes catholiques et juifs.
20 novembre 2016 : Marseille
Deux terroristes sont arrêtés avant des attaques dans des marchés de Noël.
3 février 2017 : Paris
Attaque contre une patrouille de l’opération Sentinelle, à proximité du musée du Louvre. Un des militaires est blessé, alors qu’un autre tue l’assaillant.
18 mars 2017 : Aéroport de Paris-Orly
Attaque terroriste à l’aéroport de Paris-Orly perpétré par un homme d’origine tunisienne qui est  abattu. Plus tôt dans la journée, il avait ouvert le feu contre des policiers, lors d’un contrôle à Stains.
24 mars 2017 : Dijon
Une femme dont le visage était entièrement dissimulé sous un voile et connue de DGSI comme étant radicalisée et tentait de rentrer dans les boutiques du centre-ville est arrêtée.
20 avril 2017 : Paris
Champs-Élysées, 21h : un fiché S déposé en voiture par un complice arrose par balles un car de la Direction de l’ordre public et de la circulation en stationnement. Un policier est tué, deux autres ainsi qu’une passante sont blessés, avant d’être abattu.
9 août 2017 : Levallois-Perret
Six militaires de l’opération Sentinelle sont volontairement percutés par un terroriste au volant d’une voiture de location, qui est blessé par balles la police, ainsi qu’un policier de la BRI. Il est en fuite.
6 septembre 2017 : Villejuif
Une opération anti-terroriste permet la découverte d’un véritable laboratoire terroriste : plus de 100g d’explosif TATP, 10 litres d’acide et plusieurs bonbonnes de gaz. Deux terroristes sont arrêtés.
15 septembre 2017 : Paris
Station de métro Châtelet-les Halles, 6h : un terroriste tente de tuer un militaire de l’opération Sentinelle à coups de couteau. Il est maîtrisé par les militaires.
15 septembre 2017 : Chalon-sur-Saône
Un terroriste attaque et blesse grièvement deux femmes à coups de marteau dans un jardin public en criant « allahu akbar ». Le suspect est en fuite.
30 septembre 2017 : Paris
Un engin explosif artisanal est découvert devant un immeuble proche de la porte d’Auteuil, dans le 16ème arrondissement. Il est neutralisé par les démineurs.Cinq individus sont interpellés par la DGSI. L’un d’eux est fiché S.
1er octobre 2017 : Marseille
Un terroriste égorge deux femmes avec un couteau aux alentours de 13h45 sur le parvis de la gare SNCF Saint-Charles.  Il est abattu par une patrouille de l’opération Sentinelle. Bilan : trois morts, dont le terroriste.
5 octobre 2017 : Paris
Six bouteilles d’essence sont découvertes sous trois camions du cimentier Lafarge, stationnés au dans le 19ème arrondissement.
11 janvier 2018 : Vendin-le-Vieil
Trois gardiens du centre pénitentiaire de Vendin-le-Vieil sont attaqués à l’arme blanche condamné à 18 ans de prison pour complicité dans l’attentat de Djerba en 2002 et revendiqué par Daesch. Le détenu est mis en examen.
23 mars 2018 : Carcassonne et Trèbes
Radouane Lakdim, un Marocain de 25 ans et fiché S, vole une voiture à Carcassonne. Il tue le passager, un retraité de 60 ans, blesse très grièvement le conducteur -40 ans- et à bord du véhicule volé, il tente d’attaquer des militaires, puis tire sur quatre CRS qui font leur footing. Un CRS est grièvement blessé.
À 6 km, il prend en otage une cinquantaine de clients et les employés du Super U de Trèbes en criant « Allahu akbar » et exécute froidement un client de 65 ans et le boucher du Super U qui avait 50 ans. Une vingtaine de personnes parviennent à s’échapper et d’autres à se cacher dans la chambre froide du supermarché.
Le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, 45 ans, commandant adjoint du groupement de gendarmerie de l’Aude engage une négociation avec le terroriste et prend la place d’une otage, une caissière du Super U. Le GIGN, le RAID et la BRI du SRPJ de Montpellier arrivent sur les lieux peu avant midi.
Le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame essaye de désarmer le tueur. En représailles, il prend son arme de service et tire deux coups de feu sur l’officier, avant de l’égorger. L’assaut du GIGN est lancé, Radouane Lakdim est abattu.
Sa concubine âgée de 18 ans est fichée S. Arrêtée au domicile du couple, dans une cité de Carcassonne, elle crie « Allahu Akbar » et cautionne tous les attentats commis en France…
Arnaud Beltrame qui avait enterré son père quinze jours plus tôt -il avait été repêché en mer au Grau-du-Roi- a été élevé au grade de colonel à titre posthume.
12 mai 2018 : Paris
Un terroriste tue un passant dans le 2ème arrondissement, en blesse quatre autres, dont deux grièvement à l’arme blanche, avant d’être tué par des policiers. Il n’est toujours pas identifié.

Source Metropolitain
Vous nous aimez, prouvez-le....


 
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook... 
Sommaire
 Vous avez un business ? 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire