Chargement...

jeudi 6 juillet 2017

Attaques Ddos contre Amazon, la BBC... : un ado britannique grâce aux Israéliens


 
Un adolescent britannique est accusé d’avoir fourni des malwares à des cybercriminels afin de les aider à s’attaquer à plusieurs grandes entreprises. Selon la police locale, Jack Chappell, âgé de 18 ans, aurait fourni des malwares utilisés pour infecter des machines et les forcer à joindre un botnet pour des attaques en déni de service distribué.......Détails.........


Les attaques ddos utilisent des machines infectées par ce type de malware afin d’inonder les serveurs cibles de requêtes inutiles, empêchant ainsi le trafic légitime d’être traité correctement par le serveur.
Ces attaques peuvent causer de vraies perturbations ainsi que des pertes financières pour les victimes. L’étudiant, originaire de la ville de Stockport, est accusé d’avoir fourni des malwares et de l’assistance technique en ligne.
Il a ainsi donné aux cybercriminels les outils nécessaires à la mise en place de campagnes visant les sites web de T-Mobile, Vodafone, EE, O2, BBC, BT, Virgin Media, et la National Crime Agency.Une attaque ayant visé NatWest en 2015 a également été liée aux activités de l’étudiant.
Chappell a été mis en examen suite à une investigation menée par l’unité régionale de police dédiée aux crimes informatiques, avec l’assistance de la police israélienne, du FBI, ainsi que du centre de lutte contre le crime informatique d’Europol.
« Il est accusé d’avoir perturbé le fonctionnement de machines, et mis en examen au titre du Computer Misuse Act, ainsi que d’avoir encouragé ou assisté un délit, mais aussi de blanchissement d’argent » a précisé la police dans un communiqué. Aucune des attaques auquel il a participé n’a donné lieu à un vol de données clients.
Le mois dernier, Europol a mis hors service un cercle de cybercriminels qui offraient des malwares capables de contourner les principaux antivirus. Les produits proposés étaient principalement des keylogger, ainsi que des Remote Administration Tool (RAT). Six membres du groupe ont été arrêtés.
Source ZDNet
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire