Chargement...

jeudi 27 juillet 2017

Une victime israélienne dénonce à l’Onu : "L’Autorité Palestinienne paie chaque mois des salaires aux terroristes"

 
L’ambassadeur d’Israël à l’Onu Danny Danon tente, depuis son entrée en fonction, de pousser l’Onu à adopter des positions plus objectives et plus équitables. Cette fois, c’est au cours d’une réunion du Conseil de Sécurité de l’organisation internationale que Danon a essayé d’inciter ses membres à prendre une décision plus juste. Elle concerne les versements effectués par l’Autorité palestinienne aux familles des terroristes.....Détails.......



Pour cela, Danon a invité une victime israélienne d’un attentat à prendre la parole devant l’assemblée. Il s’agit d’Oren Almog, qui a été grièvement blessé au visage et a perdu la vue au cours d’une explosion meurtrière perpétrée dans le restaurant Maxim de Haïfa en 2003 qui a coûté la vie à cinq membres de sa famille.
Oren Almog a entamé son discours par ces mots: « Pouvez-vous imaginer qu’une entité politique représentée dans cette assemblée puisse récompenser des terroristes qui ont assassiné votre famille ? Moi non. C’est pourtant la situation absurde à laquelle je suis confronté ainsi que les autres victimes du terrorisme en Israël ».
Oren Almog a poursuivi ainsi à la tribune : « Jusqu’à l’âge de 10 ans, j’ai mené une existence normale. Et soudain, en un instant, tout a basculé ».
Il a ajouté : « Alors que ma famille profitait ensemble d’un repas dans un restaurant, une Palestinienne qui s’est fait passer pour une femme enceinte a fait exploser une bombe qu’elle portait sur elle parmi les convives, assassinant 21 personnes.
Parmi elles se trouvaient mon père, mon petit frère, mon grand-père, ma grand-mère, et mon cousin. J’ai moi-même été grièvement blessé et je suis finalement devenu aveugle ».
Et de souligner : « L’Autorité palestinienne paie chaque mois des salaires aux terroristes et à leurs familles. Tous ceux qui croient en la valeur de la vie doivent œuvrer contre ces versements  C’est pour cela que je lance un appel à tous les Etats dont les représentants se trouvent ici, dans ce conseil, pour solliciter leur aide. Et si cela s’avère nécessaire, contraignez le président Abou Mazen (Mahmoud Abbas) à prendre la bonne décision ».
Après l’intervention d’Oren Almog, l’ambassadeur Danny Danon a estimé que l’histoire tragique du jeune homme ‘était la conséquence directe des financements assurés par l’AP au profit des familles des assassins’. Et de conclure ; « J’exhorte le Conseil de Sécurité à condamner (ces actes) et à tout faire pour que ces paiements cessent et pour que le soutien accordé au terrorisme soit interrompu ».

Claire Dana-Picard

Source Chiourim
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire