Chargement...

dimanche 30 juillet 2017

Yair Lapid appelle à la reconnaissance du génocide Arménien

 
Israël devrait adopter une politique spectaculairement plus agressive à l’égard de la Turquie, a annoncé jeudi le chef du parti Yesh Atid, Yair Lapid, en réponse aux critiques d’Ankara des récentes actions du gouvernement sur le mont du Temple.....Détails......



N’allant pas jusqu’à appeler à la rupture des liens diplomatiques, le député de l’opposition a déclaré que Jérusalem devrait reconnaître un Kurdistan indépendant et le génocide arménien, que les Turcs ottomans ont commis il y a un siècle.
« Il est temps, d’une manière générale, d’arrêter de ramper devant les Turcs, qui continuent de nous frapper de plus en plus violemment », a déclaré Lapid à des journalistes lors d’une conférence de presse à Tel Aviv.
« Nous ferons les choses que nous avons évitées de faire tant que nous avions eu de bonnes relations avec la Turquie, parce que nous n’en avons plus [maintenant] et que nous n’en aurons plus aucune [à l’avenir] », a-t-il ajouté.
Lapid a également ajouté qu’Israël devrait oublier sa « chimère » de construire un pipeline pour exporter du gaz naturel vers la Turquie. « Israël ne peut pas se permettre de dépendre d’un client qui est devenu un Etat ennemi ou un Etat semi-ennemi », a-t-il souligné.
Ce n’était pas dans l’intérêt d’Israël de rompre les liens avec la Turquie ou de rappeler l’ambassadeur israélien d’Ankara, a-t-il déclaré. « Mais les Turcs doivent savoir qu’ils ne peuvent pas nous donner des coups de pied et nous en demander plus ».
De nombreux pays - y compris les États-Unis - n’ont jamais reconnu officiellement le génocide arménien. Dans la plupart des cas, les pays ne veulent pas se référer aux événements entre 1915 et 1923, pendant lesquels les forces ottomanes ont massacré ses citoyens arméniens dans ce qui est un acte de nettoyage ethnique systématiquement planifié, en tant que génocide car ils craignent pour leurs liens avec la Turquie, qui est un membre de l’OTAN et un allié musulman important pour de nombreux pays occidentaux.
Ankara nie résolument qu’un génocide a eu lieu sur son sol et s’oppose agressivement à quiconque qui adopte une telle terminologie.
Les commentaires de Lapid surviennent alors que les tensions bilatérales s’intensifient suite aux commentaires de la Turquie sur la mise en place des nouveaux dispositifs de sécurité israéliens à la suite d’une attaque terroriste sur le mont du Temple de Jérusalem.
Source Armenie News
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire