mardi 1 mai 2018

Israël assure avoir les "preuves concluantes" d'un programme nucléaire iranien secret (Vidéo)


Israël assure détenir les preuves attestant d'un programme nucléaire iranien secret, a affirmé le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou lundi. Il a accusé Téhéran d'avoir menti sur la vocation militaire de son programme nucléaire.......Détails, analyses et vidéos........

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a affirmé, lundi 30 avril, qu'Israël disposait de nouvelles "preuves concluantes" d'un programme secret iranien pour se doter de l'arme nucléaire.
"L'accord nucléaire de juillet 2015 entre l'Iran et les puissances 5+1 [États-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni et Allemagne] est basé sur des mensonges", a-t-il ajouté. Il a indiqué disposer d'archives qui démontrent que l'Iran a menti en prétendant n'avoir jamais conduit de programme nucléaire à visée militaire.
Benjamin Netanyahou a fait référence à un projet secret que l'Iran aurait conduit entre 1999 et 2003, désigné sous le nom de code de "projet Amad". Ce projet, a-t-il dit, a été suspendu mais le travail dans ce secteur s'est poursuivi.

Des documents obtenus par les services secrets israéliens

"Après avoir signé l'accord nucléaire en 2015, l'Iran a intensifié ses efforts pour cacher ses archives secrètes", a poursuivi Benjamin Netanyahou.
"Même après cet accord, l'Iran a continué de préserver et d'étendre son savoir-faire en matière d'armes nucléaires pour un usage futur", a ajouté le Premier ministre israélien, qui a montré des vidéos et des photos présentées comme des "copies exactes" de dizaines de milliers de documents originaux iraniens obtenus il y a quelques semaines au prix d'une "formidable réussite dans le domaine du renseignement".
Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo a affirmé lundi soir que les informations d'Israël étaient authentiques et inédites. "Je peux vous confirmer, pour vous, que ces documents sont réels, qu'ils sont authentiques", a-t-il indiqué à la presse à bord de l'avion qui le ramenait aux États-Unis.

Votre avocate en Israël... 

"Pour ceux qui ont suivi le dossier nucléaire iranien, il n'y a rien de nouveau dans la présentation de Bibi. Mais le Premier ministre israélien n'a qu'un seul public: Trump, et malheureusement il n'arrivera probablement pas à la même conclusion", a tweeté Rob Malley, ex-conseiller du président Barack Obama.

Netanyahou s'en remet à Donald Trump

Le Premier ministre israélien, virulent détracteur de l'accord international sur les activités nucléaires de l'Iran, s'exprimait à l'approche de la date butoir du 12 mai fixée par le président américain Donald Trump pour décider ou non de dénoncer cet accord conclu en 2015.
Il a conclu sa présentation en se disant convaincu que Donald Trump prendrait la "bonne décision" sur l'avenir de l'accord iranien.
À Washington, où il s'exprimait devant la presse à l'issue d'un entretien avec le président nigérian Muhammadu Buhari, Trump n'a pas voulu dire quelle serait sa décision.
"Nous verrons ce qui va se passer", a-t-il indiqué.
Mais il a également dit penser qu'un retrait de cet accord enverrait un "message positif à la Corée du Nord", avec laquelle il est engagé dans une initiative diplomatique majeure qui devrait aboutir à un sommet inédit avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un.
De leur côté, les Iraniens ont réagi en se moquant des propos de Netanyahou. "Comme c'est pratique. Timing parfait : le garçon qui crie au loup fait des pseudo-révélations sur la base de renseignements à quelque jours de la date du 12 mai", a écrit le ministre des Affaires étrangères iranien, Mohammad Javad Zarif, sur Twitter.






Source France 24
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook... 
Sommaire
 Vous avez un business ? 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire