jeudi 3 mai 2018

Deux bosniens derrière l'assassinat de l'ingénieur du Hamas Mohamed Zouari

 
En Tunisie, le porte-parole du pôle judiciaire antiterroriste Sofien Sliti a affirmé mercredi lors d’une conférence de presse avoir retrouvé la trace des assassins de l’ingénieur tunisien travaillant pour le compte du mouvement terroriste palestinien Hamas, Mohamed Zouari, abattu devant son domicile en décembre dernier à Sfax......Détails.......

“Nous savons qui sont les deux personnes derrière l’assassinat de Mohamed Zouari. Elles portent la nationalité bosnienne” a-t-il affirmé.
“Nous avons entamé des procédures judiciaires internationales en collaboration avec le ministère de la Justice et Interpol” a également expliqué Sofien Sliti ajoutant que “les autorités bosniennes ont pris position et ont refusé de remettre les prévenus aux autorités tunisiennes”.
Pour Slitli, “aujourd’hui, ce sujet dépasse la simple volonté de la justice tunisienne de faire la lumière sur cet évènement”.

Revenant sur le déroulé de l’assassinat du Mohamed Zouari, le porte-parole du pôle judiciaire antiterroriste affirme que les deux bosniens sont arrivés en Tunisie une semaine avant l’exécution de l’ingénieur tunisien. Ils ont habités dans des hôtels à Kairouan, Sousse et Monastir a-t-il précisé.
L’ingénieur de 49 ans a été tué par armes à feu à Sfax, la deuxième ville de Tunisie, alors qu’il se trouvait au volant de son véhicule, devant son domicile.


Votre avocate en Israël... 

L’affaire de l’assassinat de l’ingénieur Mohamed Zouari a été confiée au pôle judiciaire de lutte contre le terrorisme, ce qui signifie que ce dossier est considéré comme une affaire terroriste.

Lors d’une conférence de presse tenue lundi 19 décembre 2017, le ministre tunisien de l’Intérieur de l’époque, Hédi Mejdoub était revenu sur les circonstances de cet assassinat. Il avait indiqué que deux plans avaient été envisagés pour assassiner l’ingénieur tunisien.
Le mouvement islamiste terroriste palestinien Hamas avait annoncé que l’ingénieur tunisien était l’un de ses dirigeants, accusant Israël du meurtre et promettant vengeance. Il était une personnalité importante dans le développement de drones et avait tenté de s’introduire en Israël en 2014, avait indiqué le mouvement.
L’implication d’Israël dans cet assassinat avait soulevé un tollé en Tunisie, où plusieurs manifestations ont éclatées.

Source HuffingtonPost Mahgreb
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook... 
Sommaire
 Vous avez un business ? 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire