jeudi 26 avril 2018

Tentative de prise d'otage au Mémorial des déportés: le forcené fan d'Hitler et de Soral.....


Le jeune homme qui a tenté de prendre en otage les employés du Mémorial des déportés à Mayenne, mardi 24 avril, avait trois ouvrages antisémites dans son sac. « Fragile » et « isolé », il s’était armé d’un fusil de chasse, non chargé, et « voulait faire un coup d'éclat »......Détails........


Le jeune homme qui s’est introduit armé, mardi dans le Mémorial des déportés à Mayenne, projetait bien une prise d’otages. C’est ce qu’a confirmé, mercredi 25 avril , le procureur de la République de Laval lors d’une conférence de presse.
Selon Guirec Le Bras, le jeune homme de 20 ans, placé en garde à vue à la brigade de gendarmerie de Mayenne, est originaire de Château-Gontier. « Il est domicilié chez ses parents dans l’arrondissement » de la sous-préfecture et est présenté comme « isolé, ayant peu d’amis » et « avec des fragilités psychiatriques ». « Il n’a aucun antécédent judiciaire de quelque nature que ce soit », ajoute le magistrat.
De son parcours scolaire, on apprend que le jeune homme souhaitait devenir basketteur et avait tenté, sans y parvenir, d’intégrer un club espoir de haut niveau. Par la suite, entre juin et octobre 2016, il a travaillé sur la ligne LGV puis dans une pizzeria.

Après un premier épisode d’hospitalisation, il décide de se rendre dans la région de Montpellier avant de revenir en Mayenne en mars 2017. « C’est à partir de ce moment-là qu’il commence à consulter des sites internet qu’il qualifie de nationalistes, mais dont on peut considérer qu’il recherchait surtout des idées antisémites. »
Les premières investigations menées par les enquêteurs ont permis de retrouver plusieurs livres dans le sac à dos du jeune homme : Psychanalyse du judaïsme, Fanatisme juif et La Mafia juive d’Hervé Rissen, Comprendre l’empire d’Alain Soral et Mein kampf d’Adolf Hitler.
« D’autres ouvrages du même genre ont été découverts et un ordinateur a été saisi au domicile des parents. »

Votre avocate en Israël... 

De même, les enquêteurs ont révélé que l’arme utilisée était « un fusil de chasse de calibre 12, semi-automatique et non chargé ». Son carton d’emballage, ainsi qu’une boîte de cartouches d’entraînement, ont été retrouvées dans la voiture du suspect ainsi qu’un ticket datant l’achat du fusil « vendredi 20 avril auprès d’un armurier de la région angevine ».
Quant à ses motivations, le procureur explique qu’au cours de sa garde à vue, le suspect raconte « qu’il voulait faire un coup d’éclat, sans plus d’élaboration ou de précision.
Ce projet mûrissait depuis un mois sans lieu précis. Sa détermination n’est intervenue que la veille des faits. » En revanche, « il n’a jamais tenu de propos antisémites ».
Toujours en garde à vue mercredi 25 avril, il devait être présenté à un médecin psychiatre au cours de l’après-midi. Il sera poursuivi pour violences avec arme, détention et transport d’arme prohibée.
 

Source Ouest France
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook... 
Sommaire
 Vous avez un business ? 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire