jeudi 26 avril 2018

Deauville: Une nouvelle synagogue pour la communauté Habad.....


Les travaux ont déjà commencé et se termineront dans quelques mois. La nouvelle synagogue de la communauté juive Habad-Loubavitch, se veut à la fois lieu cultuel, culturel et festif, ouvert à tous, et toute l’année......Détails.........

Bientôt deux synagogues

À Deauville, celui ou celle qui ne fréquente pas la communauté juive ne connaît que la synagogue 16, rue Castor, créée en 1970 par l’association israélite de Deauville, ouverte chaque fin de semaine pour le Chabbat et pendant les vacances scolaires.
Pourtant, depuis 9 ans, le rabbin Samuel Lewin est présent sur Deauville-Trouville « et toute la côte normande ». 5 ans que la communauté Habad-Loubavitch (4 500 synagogues dans le monde) se réunit au 1, rue Fernand-Mauger au quotidien, pour accueillir spirituellement et venir en aide socialement. « Deauville est une ville où les communautés religieuses sont accueillies dans leur diversité en parfaite harmonie avec la mairie et dans le respect de chacun », salue le rabbin Samuel Lewin.

« Un endroit de réflexion »

 « L’endroit est devenu trop petit pour accueillir tout au long de l’année la communauté juive résidente sur la côte, et celle des vacances et des week-ends », se réjouit Samuel Lewin, descendant, à 35 ans, d’une lignée de dix générations de rabbin. « C’était une suite logique, mais non obligatoire », sourit le rabbin qui a fait ses études en région parisienne, à New York et en Israël avant de rejoindre l’institut de rabbins à Bruxelles, pendant deux ans. Un parcours qui lui a donné le goût de l’écoute et de l’échange. « Ce centre communautaire doit avant tout être un centre de rencontres où seront proposés des repas, des soirées, des débats ouverts à tous et où il y a place à la discussion, au doute » .
En attendant l’ouverture qui devrait intervenir d’ici quelques mois, les rencontres se font dans des lieux et salles mises à disposition par des membres de la communauté. Car des travaux importants ont été engagés au 1, boulevard Mauger, à Deauville. « Nous avons fait quelques modifications et nous attendons l’autorisation de la mairie, cela demande donc un peu de temps » .

Votre avocate en Israël... 

« Un judaïsme ouvert et universel »

Du temps, et de l’argent : 150 000 € sont nécessaires à la réalisation d’une grande bibliothèque, d’une grande cuisine, de l’aménagement d’une cour pour les enfants et les repas en plein air. L’endroit sera à la fois lieu de culte, lieu culturel et festif. « À côté de la synagogue, une salle pour recevoir tout le monde », insiste le rabbin Samuel Lewin. Il fait appel aux dons pour clore son budget : « vingt-six plaques au prix de 5 000 € seront apposées sur un mur dédié à cet effet. Les acheteurs de ces plaques seront les vingt-six fondateurs de la nouvelle synagogue qu’ils soient de confession juive ou pas,  sourit avec malice le rabbin.  Un beau mur, un mur mélangé ! », avant d’ajouter, « tous les dons, même les plus petits, sont les bienvenus ».
Le tout, pour une synagogue « vivante, qui réfléchit ensemble face au monde qui change ». Et le rabbin souhaite relever « le défi » d’être porteur de ce changement, « sans renier l’authenticité des textes anciens qui sont encore d’actualité ». Car, il en est convaincu, « rien ne change pour l’homme, sauf l’objet sur lequel il a choisi de se concentrer ». Biens de consommation ou spiritualité… par exemple.
 
Pour faire un don ou rencontrer la communauté : hadad.deauville@gmail.com ou 06 14 71 76 29.



Source Ouest France
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook... 
Sommaire
 Vous avez un business ? 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire