Chargement...

dimanche 25 juin 2017

Le Hezbollah s'en prend à Israël et évoque une attaque régionale

 
 
Le chef du puissant mouvement terroriste chiite libanais Hezbollah a averti vendredi Israël qu'une attaque contre le Liban ou la Syrie entraînerait des représailles de la part "de centaines de milliers" de combattants de la région.....Détails......


Hassan Nasrallah a menacé l'Etat hébreu au cours d'un discours télévisé à l'occasion de la Journée de Jérusalem, un événement annuel de solidarité avec les Palestiniens lancé par le fondateur de la République islamique d'Iran, l'ayatollah Khomeini. L'Iran est le principal soutien du Hezbollah et un ennemi véhément d'Israël.

"L'ennemi israélien doit savoir que s'il lance une attaque contre la Syrie ou le Liban, on ne peut pas savoir si les combats se limiteront entre Israël et le Liban ou la Syrie et Israël", a déclaré M. Nasrallah.
"Je ne dis pas que des pays interviendront directement, mais cela ouvrira la porte à des centaines de milliers de combattants du monde arabe et musulman pour participer aux combats, d'Iran, d'Afghanistan et du Pakistan", a-t-il ajouté. Le Hezbollah prête main forte au régime syrien de Bachar al-Assad avec des miliciens chiites venus de ces pays. Le mouvement chiite a déjà combattu durant un mois à l'été 2006 contre Israël.
Hassan Nasrallah a également averti que le prochain conflit sera "très coûteux pour Israël".
Israël a accusé jeudi le Hezbollah d'avoir multiplié les postes d'observation à proximité de la frontière entre les deux pays sous couvert d'activités d'une organisation environnementale.
La veille, le commandant de l'armée de l'air israélienne a affirmé que son pays aurait à sa disposition un pouvoir militaire "inimaginable" en cas d'éventuel nouveau conflit avec le Liban.
"Ce que la force aérienne a pu faire (...) au cours des 34 jours de la guerre du Liban, nous pouvons aujourd'hui le faire en 48 à 60 heures. C'est un pouvoir potentiel inimaginable (...), très différent de ce que nous avons vu dans le passé", avait-il dit.
Source Challenges
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire