Chargement...

lundi 19 juin 2017

Paris : l’ancien restaurant de Jo Goldenberg est à louer !

 
 
A l’angle de la rue des Rosiers et de la rue Ferdinand-Duval (IVe), la façade de petits carreaux jaunes est immanquable. Sur l’un des vitrines, trois énormes panneaux d’agences immobilières semblent se faire concurrence pour proposer à la location les 180 m2 de cet espace commercial marqué par l’histoire......



C’est en effet l’adresse de l’ancien restaurant Jo Goldenberg, spécialisé dans la cuisine juive d’Europe centrale.
Un emplacement au cœur du quartier juif de Paris marqué par l’attentat à la grenade de 1982 qui avait fait 6 morts et 22 blessés en quelques secondes. Depuis 2011, une plaque à la mémoire des victimes a été posée sur la façade, elle-même classée monument historique, et donc intouchable.
Malgré la force de cette institution, des problèmes d’hygiène et des dettes, avaient imposé le placement du restaurant en redressement judiciaire en 2006. Deux ans plus tard, le fonds de commerce était à louer. La rue des Rosiers voyait alors s’installer « Le Temps des Cerises ».
La marque spécialisée dans la fabrication de jeans, avec ses propres recettes pour la mise au point de ses délavages, n’a cependant pas résisté longtemps au prix du loyer et aux exigences du propriétaire des lieux, basé à Londres.
Les passants aujourd’hui, se surprennent alors de voir cette adresse dans un tel état d’abandon, attaquée par les affiches sauvages.

« C’est un superbe espace », assurent les commerciaux en charge du site. Renseignements pris, le prix de la location annuelle s’élève à 550 000 € hors charges et hors taxes.
De quoi freiner les ardeurs. « Il faut quand même pouvoir sortir 45 000 € par mois. Ce n’est pas donné à tout le monde », estime un spécialiste du quartier.
Le chocolatier Ladurée s’est montré intéressé. Mais impossible de modifier la façade.
Un restaurant pourrait s’y installer. Mais la copropriété refuse désormais l’installation d’une cheminée d’évacuation.
Reste ce qui fait le succès du quartier : une nouvelle marque de vêtements à bon marché qui vend suffisamment pour faire face aux charges.
Source Le Parisien
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire