mardi 5 juin 2018

Un guide pour lutter contre l’antisémitisme à l’école


« La lutte contre l’antisémitisme ne doit pas être menée par les seules institutions juives », a déclaré ce lundi Audrey Azoulay, la directrice générale de l’Unesco. Forte de cette conviction, l’Unesco et l’OSCE ont publié ce lundi un guide sur la lutte contre l’antisémitisme à travers l’éducation à l’adresse des enseignants et de ceux qui les forment les enseignants.......Détails........


« Il est de notre responsabilité de soutenir les enseignants et éducateurs dans cette mission, eux qui sont parfois démunis face à l’ampleur des préjugés qui s’expriment de manière décomplexée », a-t-elle insisté.
Une initiative saluée par l’avocat et président de l’Association des fils et files des déportés juifs de France, Serge Klarsfeld : « Je n’ai jamais été optimiste quant à l’extinction de l’antisémitisme », a-t-il déclaré.
Selon lui, « l’antisémitisme s’est réinventé », car à côté « d’un antisémitisme d’extrême droite, il existe un antisémitisme d’extrême gauche hostile à Israël et un antisémitisme issu du fondamentalisme musulman. Et cette haine est largement diffusée sur les réseaux sociaux », a-t-il insisté.

Travailler avec les élèves sur les stéréotypes antisémites

Pour épauler les enseignants, le guide leur propose tout d’abord un décryptage des manifestations de l’antisémitisme (qu’il s’agisse des stéréotypes diffamatoires éculés, de théories conspirationnistes, ou révisionnistes). Il propose aussi des bonnes pratiques observées dans plusieurs pays que les enseignants peuvent dupliquer pour immuniser contre les idées antisémites et la manipulation.
Il est étayé d’exemples pédagogiques concrets mais aussi de « bonnes pratiques » dans de nombreux pays.

Les enseignants sont par exemple invités à travailler avec leurs élèves sur les stéréotypes antisémites, à analyser leur origine historique, à évaluer leurs effets et à les déconstruire.
Ils sont aussi incités à raconter des histoires individuelles de personnalités juives en les intégrant à des leçons d’histoire.
Autre suggestion : demander aux élèves de débusquer les théories du complot pour renforcer leur esprit critique par rapport aux fausses nouvelles qu’ils trouvent sur les réseaux sociaux.

Source 20 minutes
Vous nous aimez, prouvez-le....



Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook... 
Sommaire
 Vous avez un business ? 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire