Chargement...

lundi 5 juin 2017

Frictions entre les gardes du corps de Netanyahu et ceux du président togolais

 
 
Une courte confrontation physique s'est produite dimanche entre les gardes du corps du premier ministre Benyamin Netanyahou et les gardes du corps du président togolais Faure Essozimna Gnassingbé lorsque celui-ci est arrivé dans un hôtel au Liberia dans lequel séjourne Netanyahou pour le rencontrer....... 


Les gardes de sécurité de Netanyahou ont cherché à vérifier l'identité des gardes du président Gnassingbé et les ont détenus à l'entrée de l'étage où était le premier ministre israélien.
Des témoins oculaires ont signalé que les parties ont commencé à crier et à se pousser pendant plusieurs minutes. Le président du Togo, voyant que ses gardes étaient détenus, est parti. Suite à l'incident, sa rencontre avec le premier ministre Netanyahou a été reportée d'une heure et demie.
Plus tôt, Netanyahou s'est adressé à la conférence de la communauté économique des états de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO).
"C'était un rêve de venir ici à cette organisation en Afrique de l'Ouest. Il y a tellement que nous pouvons faire pour améliorer le bien de nos peuples. Pourtant, quand j'ai atterri ici après un long vol d'Israël, j'ai découvert qu'un nuage sombre s'accroche à cette journée glorieuse," a déclaré Netanyahou lors de la conférence.
"C'est le nuage du terrorisme qui a coûté la vie à tant d'africains innocents, plus récemment au Niger et au Mali. Et ces dernières heures, une autre terrible attaque a été menée contre des personnes innocentes au cœur de Londres."
"Nous la condamnons, nous envoyons nos condoléances au peuple britannique, et nous nous engageons à lutter contre ce fléau qui ne connaît pas de limites."
S'adressant au but de sa visite, Netanyahou a déclaré que "Israël retourne en Afrique et l'Afrique retourne en Israël."
"Je crois en l'Afrique. Je crois en son potentiel, son présent et son avenir. C'est un continent en pleine expansion," a déclaré Netanyahou.
 
Source Juif.Org
 
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook... 
Sommaire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire