jeudi 9 août 2018

Pardonner, juger ou venger...

 
En 2007, sur les bancs du campus universitaire de Jérusalem, une femme mélancolique attend la sortie de prison de son amour de toujours, le docteur Nathan Weissenberg. Qu’est-ce qui a conduit cet éminent chirurgien cardiaque du firmament à l’opprobre ?......Détails........ 

Quelques années plus tôt, Nathan, un cardiologue admiré par ses pairs est au sommet de son art.
De réputation solide, son destin bascule dans les ténèbres lorsqu’une jeune patiente décède entre ses mains. C’est alors qu’on lui confie la lourde responsabilité d’opérer un vieux nazi en vue de son procès.
De famille juive, victime de la Shoah, le dilemme semble insoluble : doit-il sauver ce monstrueux criminel et lui accorder son pardon ou sera-t-il le juge vengeur de cet homme et de ses victimes ? 
Chaque nuit, ce dilemme s’exprime par un songe hallucinatoire qui le fait avancer sur le chemin de son choix.
Nathan y est transporté dans la vallée des térébinthes en Judée, aux temps bibliques.
Il revit le combat épique entre les Hébreux et les Philistins au cours duquel David, un berger hébreu, vengera son peuple contre le terrifiant Goliath.
Entre Paris et Jérusalem, entre rêve et réalité,
La vallée des térébinthes suit la trajectoire d’un homme bouleversé par des doutes qui ne s’achèvera qu’au terme d’une quête philosophique, historique et mystique.
Pour un premier roman, Gilles Touati, lui aussi « chirurgien du cœur » nous livre un texte humaniste et délicat qui s’attaque avec un regard nouveau au thème du pardon.
Il y réinterprète, avec un sens aiguisé du récit épique, le mythe de David et Goliath tout en conduisant son lecteur sur les voies d’une réponse qui ne peut être que multiple.
Un premier roman qui annonce un nouvel écrivain sur les pas et les questionnements de l’auteur américain Philippe Roth, sujet de son prochain récit.
 

Julien Dollet

Source Actualitte
Vous nous aimez, prouvez-le....


Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook... 
Sommaire
 Vous avez un business ? 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire