mercredi 4 juillet 2018

L'UNWRA connaît le plus gros déficit de financement de son histoire, selon son directeur


Pierre Krahenbuhl, directeur de l'Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA), a déclaré mardi que le déficit de financement actuel de son agence était "le plus grave de son histoire".......Détails........

M. Krahenbuhl a indiqué que l'organisation, qui tente de répondre aux besoins des réfugiés palestiniens dans la région depuis maintenant 70 ans, souffrait d'un déficit de financement de 446 millions de dollars américains, conséquence de la baisse des financements américains.
Ce déficit représente "une très, très grosse somme à rassembler pour une organisation humanitaire", a-t-il souligné.
L'organisation a cependant fait tout son possible pour surmonter ce déficit, et a déjà réussi à rassembler suffisamment de fonds pour fonctionner pendant encore six mois, a-t-il déclaré.
"Nous avons rassemblé à ce jour un peu plus de 200 millions de dollars, ce qui signifie que nous sommes encore à la recherche de près de 250 millions de dollars", a affirmé le directeur de l'UNRWA.
La situation de l'UNRWA s'est dramatiquement dégradée lorsque le gouvernement américain a décidé de réduire de 300 millions de dollars sa contribution à l'UNRWA, alors que les Etats-Unis étaient le plus important contributeur de l'UNRWA depuis plusieurs décennies.
L'UNRWA est une agence humanitaire d'aide au développement, destinée aux réfugiés palestiniens et à leurs descendants.
Il aide actuellement quelque 5,3 millions de personnes en Jordanie, au Liban, en Syrie, en Judée Samarie et à Gaza. Il permet à plus d'un demi-million d'enfants d'avoir accès à une éducation, et gère 140 cliniques, qui traitent 3,5 millions de patients par an.
L'UNRWA conduit également des opérations d'aide d'urgence qui concernent environ 1,7 million de réfugiés, notamment à Gaza, en Judée Samarie et en Syrie.
M. Krahenbuhl a déclaré à Xinhua que la Syrie accueillait actuellement quelque 440 000 réfugiés palestiniens, contre 560 000 avant la guerre.
Le déficit de financement de l'UNRWA survient de fait dans un contexte où les conditions de vie de la population palestinienne en Syrie ont été gravement affectées par la guerre civile syrienne, y compris dans le camp de réfugiés de Yarmouk.
L'armée syrienne a récemment repris le contrôle de Yarmouk et de ses environs après en avoir expulsé l'Etat islamique (EI) et d'autres groupes similaires. Il n'est cependant pas certain que les Palestiniens puissent y retourner, la région ayant été en grande partie détruite.

Source French China
Vous nous aimez, prouvez-le....



Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook... 
Sommaire
 Vous avez un business ? 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire