lundi 6 août 2018

Les marchés israéliens vont bénéficier d'un coup de pouce grâce à l'amélioration de leur cote de credit.....

 
Les actions israéliennes ont bondi de près de 2% dimanche après que l’agence de notation internationale Standard & Poor ait relevé la note de la dette souveraine du pays de "A+" à "AA-", les analystes ont déclaré qu'à court terme, cette mesure stimulera les actions, les obligations et le cour du shekel......Analyse.......


L’indice Tel Aviv 35 d’Israël était en hausse de 1,7% à midi ce dimanche et les obligations d'État ont progressé jusqu'à 0,8%.
Le marché des devises israéliennes était fermé dimanche.
Le shekel s'est affaibli de 2,5% par rapport à la plupart des devises étrangères depuis le début de l'année, après s'être apprécié de 4,5% l'an dernier.
Vendredi soir, Standard & Poor a relevé la note pour Israël tout en abaissant ses perspectives de positives à stables, citant les atouts économiques et les améliorations budgétaires.
Bien que la dette publique d’Israël reste relativement élevée, l’agence de notation estime désormais que les dérapages budgétaires conduisant à un renversement significatif de la dette sont peu probables.
Selon les analystes, cette décision pourrait renforcer le shekel, bien que la banque centrale ait agi pour affaiblir la devise dans le but de stimuler les exportations.
Cela pourrait également faire baisser les rendements obligataires, qui ont été élevés dans l’espoir que les taux d’intérêt augmentent, a déclaré Jonathan Katz, économiste en chef chez Leader Capital Markets.

Celui-ci a ajouté que les rendements obligataires moins élevés sont bons pour l'économie: "Il y a beaucoup de fonds passifs internationaux qui peuvent investir dans des pays ayant "AA-"mais pas"A+", du coup, il est probable que nous voyons venir plus d'investissements en Israël".
Eldad Tamir, chef de la maison d’investissement Tamir Fishman, a déclaré qu’il ne pensait pas que l’amélioration de la notation entraînerait un changement radical dans l’économie israélienne: "Les principaux défis pour l’économie sont encore assez importants, notamment le manque d’intégration dans les effectifs de larges secteurs de la population tels que les ultra-orthodoxes. De plus, la concurrence dans le secteur de la haute technologie et la pénurie d’ingénieurs devraient freiner l'économie".
Le ministre des Finances, Moshe Kahlon, a déclaré que cette note de S&P permettra à l'économie d'économiser des milliards de shekels en coûts de financement, que le gouvernement allouera à la santé, à l'éducation et au bien-être.
Les politiques budgétaires de Kahlon ont souvent été critiquées par la banque centrale, en particulier son affinité pour la réduction des impôts.
La critique a conduit le gouverneur de la Banque d’Israël, Karnit Flug, le mois dernier, à dire qu’elle ne demanderait pas un deuxième mandat après la fin de son mandat en novembre.
Katz, qui estime que Moody's Investors Service devrait suivre S & P d'ici un an, a déclaré que la plupart des améliorations apportées aux offres obligataires israéliennes étaient déjà rentables et que toute économie sur les paiements de taux d'intérêt serait modeste.
Le mois dernier, Israël a levé 250 millions d'euros (289 millions de dollars) dans un placement obligataire privé auprès d'un fonds gouvernemental asiatique à un taux d'intérêt fixe de 0,05%.
"La plupart des investisseurs étrangers sont conscients des fondamentaux solides d'Israël", a déclaré M. Katz. "Cela ne change pas la donne en termes de croissance ou de marché, mais à court terme, c'est une mesure positive."

Source Koide9enisrael
Vous nous aimez, prouvez-le....


Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook... 
Sommaire
 Vous avez un business ? 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire