Chargement...

lundi 5 décembre 2016

Nucléaire iranien: Netanyahou veut parler du "mauvais accord" avec Trump








Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a déclaré dimanche qu'il comptait discuter du "mauvais" accord sur le programme nucléaire iranien avec Donald Trump dès que celui-ci aura pris ses fonctions à la Maison Blanche, au mois de janvier, a rapporté dimanche l'agence Reuters...











S'exprimant en marge d'une conférence à Washington, Netanyahou s'est opposé au secrétaire d'Etat américain sur l'accord avec l'Iran et les implantations israéliennes en Judée-Samarie qualifiées d'"obstacles à la paix" par Kerry.
Pendant la campagne électorale, Donald Trump a dépeint l'accord, que Téhéran a conclu le 14 juillet 2015 avec les grandes puissances (Etats-Unis, Russie, Chine, Grande-Bretagne, France et Allemagne) comme une "catastrophe" et la "pire affaire jamais négociée".
Il a également dit qu'il serait difficile de renverser un accord consacré dans une résolution des Nations unies.
"Israël s'est engagé à empêcher l'Iran d'acquérir des armes nucléaires, ce qui n'a pas changé et ne changera pas.
En ce qui concerne le président élu Trump, je suis impatient de lui parler de ce qu'il faut faire au sujet de ce mauvais accord", a déclaré Netanyahou lors du Forum Saban, une conférence sur le Moyen-Orient organisée à Washington, à laquelle il participait par visioconférence depuis Jérusalem
"Je me suis opposé à l'accord parce qu'il n'empêche pas l'Iran de se doter d'un arsenal nucléaire, il lui en ouvre la voie", a-t-il ajouté.
Netanyahou a passé de longs mois à critiquer l'accord nucléaire, qui est devenu un des principaux héritages de la politique étrangère du président démocrate Barack Obama.
Mais le Premier ministre israélien s'est toutefois montré discret sur le sujet ces derniers mois, alors que son administration achevait ses discussions avec les Etats-Unis sur une aide militaire de 38 milliards de dollars sur dix ans.
Après sa victoire le mois dernier, le président élu Donald Trump a invité le dirigeant israélien à venir le rencontrer "à la première occasion".








Source I24News




Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire