Chargement...

jeudi 24 novembre 2016

Les derniers juifs de New Delhi !





A New Delhi, l'une des grandes capitales de l' lnde, pays multi-religieux par excellence, vit un rabbin entouré d'une communauté composée de dix familles juives qui essayent tous de survivre et de garder leur culture et leurs traditions ancestrales....





Loin d'Israel mais fiers d'être jufs. Pourtant, à New Dheli, le signification du mot Galouth doit revêtir  une signification bien plus forte pour ces dix familles  juives  qui essayent  malgrés tout de garder, les lois du Judaisme. Pourtant, dans leur synagogue,Judah Hyam offerte en 1956 par un gouverneur indien,  les hommes et les femmes ne sont pas séparés, et les portes sont ouvertes à tous : Juifs, convertis ou adeptes d’autres religions. Tous  viennent ici chanter des psaumes dans un hébreu  quasi parfait.
Aujourd'hui, on compte une trentaine de synagogues en Inde. Les premiers Juifs sont arrivés il y a deux mille ans et il n'y a pas si longtmeps, en 1951, le recensement indien avait  dénombré 35 000 Juifs, vivant principalement dans la zone commerciale de Mumbaï et les plus grands quais de la ville portent le nom de la famille juive la plus célèbre du pays : les Sassoon.  Aujourd"hui, seuls  cinq milles  juifs  y vivent, parmi  une population  indienne totale de plus de 1,2 milliards d’habitants !
Parfois, des fidèles n'hésitent pas à parcourir plus de 30 km pour se rendre à un office de Chabbat Pour eux, le service hebdomadaire  est un lien  essentiel pour maintenir les familles juives de la ville.
«  Nous sommes une très petite communaute, insignifiante même,  mais notre force est ce lien qui nous unit comme une seule et même famille. Ici nous pouvons  nous rencontrer, nous parler, bavarder, échanger."  explique Shulamith, la fille du Rabbin.

« Je suis d’abord Indien, et Juif ensuite. L’Inde est l’un des pays où les Juifs n’ont jamais eu à souffrir d’antisémitisme ou de persécutions. En outre, je considère l’Inde comme mon pays natal », ajoute le rabbin et de poursuivre : « Israël est dans mon cœur, mais l’Inde est dans mon sang » finit il par dire et  de raconter  la légende de sept familles juives échouées sur les plages de Mumbaï après un naufrage au 15eme siècle.
« Nous avons réussi à  survivre ici tout ce temps », déclare Elizabeth, une fidèle de la synagogue. « Et il y aura toujours quelqu’un ici», assure-t-elle.


Source Chiourim

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire