Chargement...

mercredi 8 mars 2017

Nantes: Aux assises, une femme de 46 ans jugée après la mort d'un transsexuel Israélien

 

Devant les assises de Loire-Atlantique, où elle est jugée depuis hier, l'accusée, 46 ans, reconnaît être à l'origine des injections de silicone qui ont provoqué la mort d'un transsexuel é en 2011, à Nantes.....

 
Elle est née Luis Carlos le 31 août 1970, à Guayaquil, en Equateur. Elle se prénomme désormais Ariana. L'opération s'est déroulée le 31 août 1998. "Comme une deuxième naissance".
Ariana est jugée pour "administration de susbstance nuisible ayant entraîné la mort sans intention de la donner" et "exercice illégal de la médecine". Elle risque jusqu'à 15 ans de réclusion criminelle.
En octobre 2011, dans le huis clos d'un appartement, à Nantes, la quadragénaire a injecté deux litres de silicone dans le fessier d'un transsexuel de 27 ans.
La victime, venue tout spécialement d'Israël pour cette opération clandestine, est décédée vingt jours plus tard à l'hôpital, des suites d'une détresse respiratoire aiguë.

Source Presse Ocean
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire