dimanche 18 novembre 2018

Toulouse: Une juive française et son fils sauvés des griffes de son mari arabe.....


Janet (pseudonyme), une jeune femme juive toulousaine, était inquiète du sort de son fils unique, dont le père est un arabe d'origine tunisienne, elle a profité de son absence pour appeler le rabbin Eliezer Rismak, responsable de la yeshiva Ohel Ya'akov pour les immigrés français à Modi'in Ilit afin qu'il lui vienne en aide.......Détails.........


Tout a commencé deux ans plus tôt, lorsque Janet, d'une mère juive et d'un père français, a rencontré un arabe. Un an plus tard, leur fils était né.
Cependant, dans le même temps, le mari arabe, qui avait jusque-là mené une vie laïque, a commencé à s'approcher de l'islam, à faire pousser sa barbe et à se rendre cinq fois par jour à la mosquée.
Janet a alors eu un sentiment terrible que son mari préparait un mauvais coup: "J'ai crains qu'il ne s'enfuie avec notre fils et qu'il retrouve les membres de sa famille, des islamistes fondamentalistes, à Tunis".
C'est le frère aîné de Janet, Pierre, qui s'est tourné vers le rabbin Eliezer Rismak, responsable de la Yeshiva Ohel Ya'akov, pour les immigrants venus de France, à Modi'in Illit.
Le rabbin l'a alors dirigé vers l'association Yad Leahim. Rismark a déclaré: "Nous avons récemment été témoins de nombreux cas de jeunes filles juives françaises mariées à des Arabes. Le risque d'assimilation en France est passé à une étape dangereuse".
Le directeur du département francophone de Yad Leahim, qui a reçu la demande, s'est empressé de rassurer Janet.
Ils ont décidé que Janet parlerait a son mari de son désir de prendre des vacances avec le garçon et sa famille pendant une semaine. Celui-ci ne fit pas d'objection.
Exactement une semaine plus tard, Janet et son fils ont atterri en Israël et font actuellement leurs premiers pas vers l'Allyah.
Plusieurs familles d'immigrants français qui vivaient dans la région ont mobilisé toute la communauté pour aider Janet, aussi bien matériellement que mentalement.
Dans le même temps, l'équipe juridique de Yad Leahim a travaillé sur une solution pour séparer légalement l'enfant de son père musulman.
"Cette affaire, comme beaucoup d'autres affaires qui nous sont parvenues de France l'année dernière, atteste de l'importance du département des francophones que nous avons récemment mis en place pour traiter de l'assimilation en France. 
Je connais très bien le département pour les francophones de Yad Leahim et j'ai été très impressionné par le traitement rapide et efficace de cette affaire", a déclaré le rabbin Rismak.
Dans les prochains jours, le personnel du département francophone de Yad Leahim se rendra dans les lycées de France (de la communauté biensur....) pour parler aux jeunes du danger de tels mariages et de les informer des actions de l'association.


 
Le Rabbin Eliezer Rismak

Source Koide9enisrael
Vous nous aimez, prouvez-le....


Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook... 
Sommaire
 Vous avez un business ? 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire