jeudi 8 novembre 2018

Marianne Faithfull: "Ma mère et ma grand-mère, violées par les Russes..."


C'est son vingtième album (hors best-of et live). Negative Capability, sorti le vendredi 2 novembre 2018, est selon l'artiste elle-même un sommet de sa carrière. "Je pense que c'est la plus belle chose que j'ai faite dans ma vie. Et pourtant, j'ai déjà fait des albums magnifiques."......Détails.......

 
Cela pourrait passer pour de la vantardise, mais ce n'est pas vraiment le genre de la maison : "Généralement, je préfère me cacher. Je n'ai pas souvent ce sentiment d'avoir réussi exactement ce que je voulais. Là c'est le cas. Je l'aime beaucoup, j'en suis très fière."
On a le sentiment, à l'écoute de ce nouvel album, d'une grande souffrance. Marianne Faithfull l'explique par le fait que "dans les deux dernières années, beaucoup de mes amis très chers sont morts." 
Mais, ajoute-t-elle immédiatement, "cet album ne raconte pas la souffrance, il parle d'amour".
Pour la première fois, Marianne Faithfull a accepté de parler de son enfance et des circonstances de sa naissance. Elle a vu le jour en 1946, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. 

 Vernissage et exposition Beni Gassenbauer

"Ma mère était danseuse à Berlin avant la guerre, et sa mère était juive. La situation était difficile..." 
Un silence, puis : "Ma mère et ma grand-mère ont été violées par les soldats russes quand l'Armée rouge est entrée dans Vienne. 
Toutes les femmes l'ont été, et toutes ont avorté. Et ce qui se passe après un avortement, c'est que vous voulez avoir un bébé le plus vite possible. C'est ce qui s'est passé pour ma mère.
Mon père était un espion, c'est comme cela qu'il a rencontré ma mère. Elle a dû se dire 'Voilà qui ferait un excellent père pour mon bébé !' Ils se sont mariés, et je suis née." 

Negative capability de Marianne Faithfull (Warner), sortie le 2 novembre 2018

Source France TV Info
Vous nous aimez, prouvez-le....


Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook... 
Sommaire
 Vous avez un business ? 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire