dimanche 12 août 2018

Une startup israélienne vous permet de réduire jusqu'à 40% la teneur en sucre des gateaux !

 
L'israélien DouxMatok s'allie avec le géant sucrier allemand Südzucker. Celui-ci proposera en Europe ce sucre "restructuré" qui réduit jusqu'à 40% la teneur nécessaire aux confiseries et gâteaux, sans en altérer le goût. Une innovation qui rivalise avec celle de Nestlé pour réduire le sucre de ses barres chocolatées.......Détails........


Après le sucre artificiel et ses variantes (Aspartam, Stevia), voici venue l'ère du sucre naturel "restructuré".

La start-up israélienne DouxMatok a réussi la gageure d'offrir à l'industrie agroalimentaire le moyen d’utiliser jusqu'à 40% moins de sucre dans le chocolat ou la pâtisserie, sans altérer la douceur chère au palais du consommateur et sans composé artificiel, ni édulcorant.
Son innovation, protégée par 14 brevets selon le site spécialisé foodnavigator, intéresse au plus haut point un géant sucrier allemand. Südzucker est devenu il y a quelques jours son premier partenaire d'envergure, avec ses 7 milliards d'euros de chiffre d'affaires.
Ce puissant allié proposera en Europe à l'industrie agroalimentaire ce sucre "restructuré" qui en réduit la teneur nécessaire dans le chocolat, la pâtisserie, la confiture ou la confiserie, leur offrant un profil nutritionnel plus sain.
Les deux partenaires fourniront au marché européen les premières quantités commercialisables du produit de DouxMatok au second semestre 2019.
L'apport du silicium au saccharose a été déterminant
La start-up israélienne a travaillé sur la molécule de sucre ordinaire. Utiliser le saccharose plutôt que des composés artificiels permet d'éviter que le consommateur ne ressente un arrière-goût tout en conservant son pouvoir énergétique sur l'organisme.
Pour réussir son pari "gustatif", DouxMatok a réussi à "lier" les molécules de saccharose au silicium, minéral naturel et oligoélément contenu dans le corps humain et les céréales, les légumes ou les fruits secs.
Cette alliance inédite offre au palais du consommateur une sensation de douceur sucrée, démultipliée, avec une quantité de sucre bien moindre.
Comment ? Ce sucre nouveau parvient à "leurrer" les récepteurs gustatifs de la langue en leur faisant croire que l’aliment est aussi sucré qu’un autre contenant une teneur bien supérieure en sucre.
Cet effet est dû au silicium qui agit comme un vecteur apportant du concentré de sucre aux papilles.
Résultat, les calories sont réduites d’au moins 50%, sans altérer l'impression de douceur chère au consommateur.
Ce sucre "nouveau" sied à la confection de produits alimentaires solides (biscuits, confiture, barre chocolatée,...). Leurs recettes devront toutefois être adaptées.
La réduction de la quantité de sucre nécessaire devra être compensée par d'autres additifs pour que le poids ou l'apparence de la friandise ou du gâteau soient maintenus au regard du consommateur.
En revanche, le sucre concocté par DouxMatok ne convient pas pour l'instant aux boissons sucrées et aux sodas.
Avec son innovation alimentaire, la start-up défie rien moins que... Nestlé. Les chercheurs du géant suisse ont trouvé le moyen de structurer le sucre différemment en agissant sur la particule.
Leurs travaux ont abouti à la mise au point d'une barre de chocolat blanc de marque Milkybar comportant 30% de moins de sucre.
Les particules de sucre présentes dans cette confiserie sont plus poreuses et aérées.
Résultat: le sucre se dissout plus rapidement sur la langue, procurant la même perception de douceur mais avec moins de sucre ingéré.

Source BFMTV
Vous nous aimez, prouvez-le....


 
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook... 
Sommaire
 Vous avez un business ? 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire