mardi 3 juillet 2018

King of Oil : Matt Damon interprétera l'homme d'affaire belgo-américano-israélo-espagnol d'origine juive Mark Rich.....

 

Matt Damon est en pourparlers pour jouer le défunt milliardaire Marc Rich dans le biopic King of Oil. La célébrité de Matt Damon et l’histoire fascinante de la vie de Marc Rich présage une odeur de succès avant même le début de la production. Pour ceux qui ne connaissent pas Marc Rich et pourquoi quelqu’un pourrait vouloir faire un film sur lui, voici sa biographie......Détails.......

Marc Rich est né à Anvers d'une famille juive qui échappe à l'Holocauste. Il émigre aux États-Unis pendant la Seconde Guerre mondiale. Il cumule les nationalités belge, américaine, espagnole et israélienne.
Marc Rich débute à vingt ans dans le métier chez l'une des plus grandes maisons de courtage, Philipp Brothers, devenue par la suite Phibro. Il épouse Denise Joy Eisenberg dont les parents comme ceux de Rich ont fui le nazisme. Le père de son épouse est un des plus grands fabricants de chaussures des États-Unis.

En 1967, Rich devient directeur du bureau Madrilène de l'entreprise.
En 1973, circule une rumeur selon laquelle l'OPEC a mis en place un embargo sur le pétrole.
Marc Rich, grâce aux contacts dont il dispose auprès de la famille royale iranienne, a pris l'habitude d'envoyer du pétrole iranien aux raffineries espagnoles.
Rich et son partenaire Pincus Green, surnommé l'Amiral, achètent pour plus de 150 millions de dollars de pétrole.
Lorsque l'information arrive au siège de l'entreprise a New York, la direction de Philipp Brothers panique et force Rich à vendre avant l'embargo.
Rich bâtit une grande partie de sa fortune en contournant l'embargo sur l'Iran établi à la suite de la prise d'otages de l'ambassade des États-Unis en Iran, le 4 novembre 1979 à Téhéran.

Il est pour cela poursuivi aux États-Unis pour violation de l'embargo contre l'Iran.
Le 19 septembre 1983, un grand jury fédéral américain l'accuse de plus de 60 chefs d'inculpation dont fraude, commerce avec l'ennemi, violation d'embargo, fraude fiscale et délit d'initié.
Cette condamnation aurait pu lui valoir jusqu'à 325 années de prison. Elle est prononcée par contumace, Marc Rich ayant alors fui en Suisse, qui, malgré de forte pression diplomatique, refuse l'extradition demandée en 1984 par les États-Unis, parce qu'elle avait des lois fiscales différentes et n’exerçait aucun embargo contre l'Iran.
Le gouvernement américain place sur sa tête une prime de 500 000 dollars. Il reste sur la liste des personnes les plus recherchées par le FBI pendant près de deux décennies, échappant de justesse à la capture en Finlande, en Allemagne, en Grande-Bretagne et en Jamaïque.
Un conseiller municipal zougois raconte qu'il refuse de quitter son bureau sans la protection de gardes du corps formés par le Mossad.
Le 20 janvier 2001, quelques heures avant que Bill Clinton quitte la présidence, un de ses derniers actes officiels est de gracier Marc Rich. Cette amnistie présidentielle déclenche un véritable scandale, amplifié lorsque l'on apprend que Denise Rich, ex-épouse de l'homme d'affaires, avait fait des dons d'un million de dollars au Parti démocrate et à la bibliothèque présidentielle de Bill Clinton.

En Suisse, Marc Rich installe le siège de sa société, Glencore, à Zoug.
Dès le milieu des années 80, son entreprise devient une multinationale de taille géante avec plus de 10 milliards de dollars de chiffres d'affaires.
Marc Rich devient l'un des principaux promoteurs du mécanisme des préfinancements pétroliers qui permet à un pays africain de s'endetter sur ses revenus pétroliers.
Dans l'affaire pétrole contre nourriture, le nom de Marc Rich est cité dans le rapport de Paul Volcker (Rapport Volcker), pour avoir versé des commissions occultes à Saddam Hussein.
Dans sa déclaration de président de la fondation qui porte son nom, Marc Rich disait « soutenir des programmes qui promeuvent l'excellence et ont des éléments d'innovation sociale et culturelle ainsi que de créativité pour élever la qualité de vie de l'individu et de la société civile. » Il ajoutait qu'il était dévoué au peuple juif et à l'État d'Israël.
King of Oil apporte une nouvelle lumière sur l’un des hommes d’affaires internationaux les plus controversés de tous les temps.
Cela implique beaucoup de travail à l’équipe créative. Ce ne sera pas la première fois que Matt Damon et John Krasinski travaillent ensemble, en supposant que l’accord soit conclu.
Ils ont tous deux travaillé sur Promised Land.
Damon et Krasinski faisaient aussi tous deux partie de l’équipe de production derrière Manchester by the Sea.
Damon était initialement supposé jouer le rôle principal dans ce film, mais finalement il est allé à Casey Affleck, ce dernier ayant gagné un Oscar du Meilleur Acteur pour ce film.
Joe Shrapnel et Anna Waterhouse seront chargé de l’adaptation du livre pour le scénario de King of Oil. On  ne connait ni le réalisateur, ni la date de sortie.
Source Housseniawriting et Wikipedia et Koide9enisrael
Vous nous aimez, prouvez-le....


Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook... 
Sommaire
 Vous avez un business ? 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire