mercredi 4 juillet 2018

Gilbert Chikli alias Jean-Yves Le Drian sera entendu par un juge ce mercredi

 
 Gilbert Chikli, escroc franco-israélien bien connu usurpait depuis 2015 de l'identité du ministre des Affaires étrangère pour soutirer des millions d'euros. Il doit être entendu par un juge mercredi.......Détails.........

Il se faisait passer pour le ministre français des affaires étrangères, ou encore pour le prince Albert II de Monaco, l'escroc Gilbert Chikli a tenté de soutirer 80 millions d'euros à de grandes entreprises, des grands patrons, ou des personnalités politiques.
Gilbert Chikli n'est pas un inconnu du milieu. Franco-israëlien condamné à sept ans de prison pour escroquerie en 2015, il avait fui en Israël.
Chikli est « l'inventeur de l'escroquerie au président », un type d'arnaque au téléphone visant à soutirer de grosses sommes d'argents à un président « d'un Etat, d'une société d'une ONG », comme l'explique Le Canard Enchaîné dans son édition de mercredi.
Dans un article intitulé « Les rocambolesques aventures du faux Le Drian » l'hebdomadaire raconte que depuis janvier 2015, Gilbert Chikli aurait tenté escroquer plus de 150 personnalités en usurpant identité de Jean-Yves Le Drian et du Prince Albert II de Monaco.
Le journal rapporte que l'escroc doit être entendu ce mercredi par un juge à Paris.

Des Français otage en Syrie pour soutirer 40 millions

Selon Le Canard seulement trois personnes sur les 150 visées ont payé : une fondation suisse (qui en a eu pour plus de 800.000 euros de préjudice), l'imam de la communauté israélienne le prince Aga Khan IV (19,9 millions d'euros au total), et la copropriétaire et gérante des vignes du Château Margaux, Corinne Mentzelopoulos pour 5,95 millions d'euros.
D'après l'hebdomadaire cette dernière aurait reçu un appel en mars 2016 d'une personne se faisant passer pour Jean-Yves Le Drian et qui expliquait que des Français étaient retenus otages en Syrie, leurs ravisseurs réclamant 40 millions d'euros.
Corinne Mentzelopoulos après avoir reçu une lettre à en-tête du ministère effectue trois virements sur un compte en Suisse. Au total 5,95 millions d'euros dont plusieurs millions issus de ses comptes personnels.
Parmi les autres personnalités visées, des chefs d'Etat, des patrons comme Bernard Arnault, ou Martin Bouygues, mais aussi Brigitte Bardot, Nicolas Hulot ou la Banque du Vatican.
Gilbert Chikli, et l'un de ses complices présumés, avaient quitté en aoùt 2017 Israël pour Kiev, où ils avaient été arrêtés.
Ils faisaient l'objet d'un mandat d'arrêt international et ont été extradés puis incarcéré en France.

Source Actu Orange
Vous nous aimez, prouvez-le....


Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook... 
Sommaire
 Vous avez un business ? 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire