lundi 7 mai 2018

L'Iran met en garde les Etats-Unis contre un retrait de l'accord sur le nucléaire


Un retrait américain de l'accord sur le nucléaire iranien, le JCPOA, constituerait un "tort historique", a déclaré dimanche le président iranien Hassan Rohani. M. Rohani a rejeté les menaces de Washington, affirmant que les Iraniens n'avaient pas peur des Etats-Unis. "Notre grande nation poursuivra ses progrès et son développement" malgré ces menaces, a-t-il déclaré.......Détails.........

Il a souligné que la République islamique d'Iran était préparée à faire face à toute décision que pourraient prendre les Etats-Unis quant à cet accord.
"Nous devons garder à l'esprit que la décision que prendront les Etats-Unis la semaine prochaine ne changera pas notre vie", a-t-il affirmé.
Cela fait déjà deux mois que le gouvernement iranien a donné toutes les instructions nécessaires pour parer à cette éventualité aux organes exécutifs du pays, et "l'Organisation de l'Energie atomique d'Iran a également reçu des directives claires pour faire face à un éventuel retrait américain de l'accord sur le nucléaire", a-t-il déclaré.
L'Iran a notamment menacé de reprendre son programme d'enrichissement de l'uranium si le président américain Donald Trump se retirait l'accord sur le nucléaire.
M. Trump doit décider d'ici le 12 mai s'il se retire ou non de cet accord, et a déjà annoncé qu'il ne renouvellerait pas l'exemption qui permet de suspendre les sanctions américaines contre l'Iran.
M. Trump a prolongé pour la dernière fois la suspension de ces sanctions au mois de janvier, menaçant cependant dans le même temps de se retirer de l'accord si le Congrès américain et ses alliés européens ne corrigeaient pas les "fautes désastreuses" de l'accord.
Le monde entier soutient cet accord, à l'exception des Etats-Unis, d'Israël et de l'Arabie saoudite.

Votre avocate en Israël... 

Le président iranien a de fait vivement critiqué l'appel de M. Trump aux Européens à se joindre à son projet d'abandon de l'accord.
"J'annonce ouvertement au monde entier, à l'Europe, à l'Amérique, à l'Occident et à l'Orient, que nous ne négocierons avec personne sur les programmes d'armement et de défense de notre pays", a affirmé M. Rohani.
"Nous construirons et stockerons toute quantité d'armes et de missiles que nous jugerons nécessaire. Ce que le peuple iranien fait pour sa défense ne regarde personne", a-t-il souligné.
Ali Motahhari, vice-président du Parlement iranien, a également déclaré dimanche qu'un retrait américain de l'accord sur le nucléaire serait en fait une "double victoire" pour la République islamique.
En effet, si les Etats-Unis quittent l'accord, ils perdront leur crédibilité internationale, et l'Iran ne sera en outre plus obligé de respecter ses engagement dans le cadre du JCPOA, a déclaré M. Motahhari cité par l'agence de presse Tasnim.
"Si les Américains choissent de quitter l'accord sur le nucléaire, la République islamique est prête à répondre à leur décision de manière appropriée", a également déclaré dimanche Ali Akbar Velayati, haut conseiller de l'ayatollah Ali Khameneï, le Guide suprême de la Révolution islamique d'Iran, selon la Press TV.
L'Iran est en mesure de répondre à n'importe quelle décision à propos du JCPOA, a affirmé M. Velayati, ajoutant que les Américains étaient libre de mettre ses affirmations à l'épreuve.
Le major-général Mohammad Baqeri, chef d'état-major des Forces armées iraniennes, a quant à lui déclaré que l'armée était prête à faire face à toute menace de la part des ennemis de la République islamique.
"A l'heure actuelle, les forces armées maintiennent un très haut niveau de préparation, afin de pouvoir répondre à toute menace ou agression de la part des ennemis de l'Iran", a confié dimanche M. Baqeri au cours d'un rassemblement militaire dans la province du Khouzistan, dans le sud-ouest du pays.
"La dévorante Amérique, les usurpateurs du régime sioniste (d'Israël) et les régimes réactionnaires de la région essaient d'effrayer et de frapper la Révolution islamique d'Iran depuis 40 ans", a-t-il ajouté. Pourtant, les "ennemis de l'Iran" n'ont pas même réussi à l'effleurer, a-t-il souligné.

Source French People Daily
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook... 
Sommaire
 Vous avez un business ? 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire