jeudi 26 avril 2018

Pour marquer les 70 ans de la création de l’État d’Israël, Nice invite au Festival du livre des écrivains israéliens francophones....

 
Du 1er au 3 juin prochain se tiendra la 23e édition du festival du livre de Nice. Cette année, la programmation s’articulera autour d’une question : « Pourquoi écrire ? » et annonce déjà la présence de quelques 200 écrivains. Membre de l’académie Goncourt, le dramaturge et romancier Eric-Emmanuel Schmitt qui présidera cette nouvelle édition. À cette occasion sera également remis le prix « Nice Baie des Anges ».......Détails........
 
Comme chaque année, de nombreuses rencontres, dédicaces, lectures, spectacles, animations et débats seront proposés aux visiteurs.
Au jardin Albert 1er, aucun genre ne sera mis de côté, roman historique ou de voyage, essai, poème, politique, BD et bien d’autres, chacun saura y trouver son compte.
Pour la première fois, la ville de Nice partagera son festival avec la ville de Thessalonique, capitale culturelle de la Grèce avec laquelle elle est jumelée. En effet, à peine un mois plus tôt, du 3 au 6 mai, aura lieu la foire du Livre de Thessalonique. Ainsi les auteurs se rendront de la ville portuaire grecque jusqu’à Nice afin de faire découvrir leurs livres et de partager leurs expériences autour de la littérature.
Cette année marquant les 70 ans de la création de l’État d’Israël, Nice invite au Festival des écrivains israéliens francophones, dont Tsvia Walden-Peres, fille du prix Nobel de la Paix 1994 et ancien président israélien décédé l’an dernier.

Votre avocate en Israël... 

Cette psycholinguiste israélienne a entre autres écrit et traduit des livres pour enfants en français, anglais et italien.
Chaque année, une petite dizaine d’entre eux font don de leur temps pour se rendre dans les établissements scolaires, les associations de quartiers et les bibliothèques dans le cadre du programme « Lectures pour tous ». Pour cette édition 2018, Ismael Khelifa, Cendrine Wolf et Anne Plichota, Séverine Cordier, Malou Ravelia, Souleymane Mbodj, Christine Palluy, Arthur Ténor, Marie Tibi s’engageront dans la lutte contre l’illettrisme.
Le Prix Nice Baie des Anges récompensera le 14 mai prochain un roman paru dans les 12 mois précédents. Le lauréat recevra son prix lors de l’ouverture du festival le vendredi 1er juin.
Avant de connaître le vainqueur, chaque membre du jury défendra son propre coup de cœur auprès des autres pour succéder à Barbara Israël qui avait reçu le prix l’an dernier pour Saint Salopard aux éditions Flammarion.

 Plus d’information sur la programmation et les auteurs invités sur le site du Festival.

Source Actualitte
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook... 
Sommaire
 Vous avez un business ? 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire