lundi 16 avril 2018

Perrine Desproges : "J'ai fait interdire l'utilisation par Alain Soral de vidéos de mon père"


La fille de Pierre Desproges cosigne un beau documentaire ("Une plume dans le culte"), diffusé dimanche 15 avril 2018, à 9 h 25, sur France 5, qui rend hommage à la verve et l'humour acide de son père, mort il y a trente ans.....Interview........

Quand on évoque Pierre Desproges, c'est souvent pour dire, comme pour Coluche : "Lui au moins, s'il était là, il aurait quel que chose à dire sur notre société." Le pensez-vous ?

PERRINE DESPROGES :  S'il était resté le même, il aurait eu matière à écrire ! Il m'arrive, quand je souffre de la connerie humaine, d'écouter du Brassens ou du Desproges. Ce qu'ils chantaient ou dénonçaient était universel.
Clivant de son vivant, votre père disait : "Tout ce qui est sacré me donne des boutons." Aujourd'hui, tout le monde le vénère. Étonnant, non ?
Oui. Mais je ne veux pas qu'il soit figé en statue. Dans le livre lui rendant hommage (Desproges par Desproges,  éd. du Courroux, ndlr), j'ai souhaité montrer qu'il était multiple, parfois odieux, et ne plaisait pas à tout le monde. Ce qui me touche, c'est de voir des jeunes à qui il fait du bien, parce qu'il n'était pas consensuel. C'est salutaire de lire du Desproges. Il disait d'ailleurs qu'il n'y avait que la langue française qu'il respectait !

Ce que l'on montre pourtant, sans cesse, c'est son interview décalée de Françoise Sagan au  Petit Rapporteur.  Laquelle semble avoir inspiré Raphaël Mezrahi...
J'ai cru comprendre qu'il ne voyait pas le rapport entre ses interviews et celle de Desproges. Ça me fait doucement sourire...

Votre avocate en Israël... 

Qui serait le successeur de Desproges ? Gaspard Proust ?
À cause du ton monocorde ? Je pense plutôt à Chris Esquerre qui, comme lui, paraît avoir le goût du bide...

Comment réagissez-vous quand des fans de Dieudonné crient à la censure de leur idole en invoquant le sketch de votre père  "On me dit que des juifs se sont glissés dans la salle" ?
Il faut voir l'intégralité du sketch, mais je trouve lamentable cette récupération. C'est de la connerie pure, et mon père se serait violemment dressé contre eux. J'ai d'ailleurs fait interdire l'utilisation par Alain Soral de vidéos de Desproges...

Au fond, il l'avait laissé entendre : on peut rire de tout mais pas avec tout le monde...
Oui, et je suis tout à fait d'accord avec cela...

Quel père était-il pour vous et votre sœur ?
Quelqu'un qui voulait que l'on soit polies. Mais, quand on disait "mince", il nous demandait plutôt de dire "merde", si on pensait "merde" ! Il nous a appris la liberté.

Source Telestar
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook... 
Sommaire
 Vous avez un business ? 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire