jeudi 26 avril 2018

Homeis, réseau social pour expatriés, se lance à New York

 
 
Un agent immobilier francophone, un médecin qui parle hébreu, un peu de son pays d'origine dans sa ville d'accueil: voilà ce que propose Homeis, inventé par un israélien, lancé mardi à New York, qui veut devenir le réseau social des expatriés, communauté par communauté, métropole par métropole.......Détails.......


Les premiers tests de l'application téléchargeable sur smartphone ont été concentrés sur la diaspora israélienne de New York, depuis décembre, a expliqué Ran Harnevo, le co-fondateur, lui même Israélien.
Mardi, Homeis (prononcer "Home is") a lancé une version dédiée aux Français (et autres francophones), de New York toujours, la ville idéale, selon cet ancien président de l'activité vidéo d'AOL, avec 37% de ses résidents nés à l'étranger.
L'application leur propose, en français, des offres d'emplois, des informations pratiques, des bons plans, des annonces immobilières, des groupes de discussion thématiques, ainsi qu'une plateforme de vente et de troc d'objets en ligne.
Il est aussi question d'introduire, plus tard, un service de rencontres à l'accent français.
Ran Harnevo explique avoir choisi les Français du fait notamment de leur capacité à organiser des réseaux professionnels, dans les nouvelles technologies.

Votre avocate en Israël... 

"Je veux du volume et pas construire ça uniquement pour les Israéliens", explique-t-il, lui qui pense déjà à la communauté indienne des trois Etats voisins de New York, du New Jersey et du Connecticut, qui compte plus de 500.000 personnes.
"Nous essayons de mélanger réseau social avec une aide locale pour gérer votre quotidien", décrit celui qui a déjà levé 4 millions de dollars auprès d'investisseurs dont fait partie le directeur général d'Oath (qui regroupe Yahoo! et AOL), Tim Armstrong.
A l'heure des réseaux sociaux mondialisés, Homeis mise sur le ciblage et la proximité pour se différencier.
Ran Harnevo assure que "la publicité ne sera pas une source importante de revenus pour Homeis", indiquant que le chiffre d'affaires devrait provenir des sociétés qui y auront recours pour proposer leurs services. La plateforme, elle, restera gratuite.
A terme, Homeis veut être présent dans plusieurs grandes métropoles du monde et y répliquer des plateformes dédiées aux différentes communautés présentes.
 

Source RTBF
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook... 
Sommaire
 Vous avez un business ? 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire