dimanche 11 mars 2018

Tel Aviv, une ville en mouvement


Loin de l’état d’esprit de sa très pieuse voisine Jérusalem, Tel Aviv séduit par le décalage entre ses quartiers anciens et sa rangée de buildings en bord de mer......Et sa vie culturelle trépidante......Détails........

Seuls 70 kilomètres séparent la ville sainte de Tel Aviv. Pourtant, Jérusalem est aussi religieuse que Tel Aviv est moderne.
Moins peuplée mais plus riche que sa voisine, Tel Aviv est une ville en pleine effervescence architecturale et culturelle. Au sud, le quartier historique de Jaffa est la caution historique de la ville : son port serait le plus vieux du monde ! Les charmantes ruelles en pierres ocre sont rapidement assaillies par les touristes du monde entier.
L’agitation de la ville n’est pas à chercher ici. Du haut de Jaffa, qui surplombe la mer, un regard vers le nord de la ville permet de prendre conscience de la dualité de Tel Aviv.
Le bord de mer, aménagé par une promenade à l’américaine (lui valant parfois le surnom de « petite Miami de la Méditerranée ») et les buildings qui s’y construisent montrent l’autre facette d’une ville sans cesse en mouvement, partout en construction. À l’image de ce foisonnement, la vie culturelle y est riche, animée et diversifiée.

Votre avocate en Israël... 

Les plages sont le repaire des noctambules, qui viennent dans les nombreux bars, restaurants et boîtes de nuit.
Dans la ville, les grandes avenues du quartier Rothschild côtoient les petites ruelles du quartier Neve Tsedek, village dans la ville qui regorge de boutiques de créateurs et d’artisans.
La ville accueille un grand nombre de grands musées comme celui des arts de Tel Aviv, du peuple juif ou de l’histoire d’Israël.
Les immeubles ultramodernes côtoient les habitations plus rustiques du quartier Florentin, qui devient un musée à ciel ouvert chaque jour de shabbat. Ici, les street artists se sont emparés du quartier comme d’une toile et ont recouvert murs et rideaux de fer des commerçants de leurs œuvres.
Plusieurs visites guidées proposent d’ailleurs d’emmener les touristes à la découverte de ces murs peints.
Autre pan de l’histoire de la ville, l’architecture Bauhaus (lire ci-contre) , qui s’admire dans de nombreuses rues du centre, rappelle la liberté artistique qui anima les architectes dans les années 1930.
Et qui continue à s’exprimer aujourd’hui sous d’autres formes.

Source Le Progres
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook... 
Sommaire
 Vous avez un business ?  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire