mercredi 7 mars 2018

Selon une étude, le cannabis soulagerait les douleurs des personnes âgées

 
Remplacer les opiacés par du cannabis dans les Ehpad pour améliorer la qualité de vie des résidents, ça vous paraît fou ? C’est pourtant ce qui ressort d’une très sérieuse étude israélienne, publiée en février 2018........Détails..........


 Pendant 6 mois, des chercheurs israéliens ont suivi 901 personnes âgées de plus de 65 ans, souffrant de fortes douleurs liées à un cancer, à la maladie de Parkinson, ou encore à un stress post-traumatique…

Pour les soulager, les chercheurs leur ont proposé du cannabis au lieu de leurs opiacés habituels, sous plusieurs formes : en infusion, en inhalation ou en vaporisation.

Une baisse significative de la douleur

Après 6 mois de ce traitement peu orthodoxe, 93% des patients ont reconnu une baisse significative de leur douleur.
Sur une échelle allant de 1 à 10, cette douleur serait passée de 8 à 4, améliorant ainsi considérablement la qualité de vie des patients et permettant à 18% des patients de diminuer, voire d’arrêter, leur traitement à base d’opiacés, qui peuvent provoquer des dépendances.
Quelques effets secondaires sont néanmoins à déplorer : 9,7% des patients auraient ressenti des vertiges et des étourdissements, tandis que 7,1% des patients auraient souffert de sécheresse buccale.
Ce n’est pas la première étude à paraître vantant les mérites du cannabis auprès des personnes âgées.
Outre le soulagement des douleurs, liées aux maladies ou à la vieillesse, le cannabis aiderait à mieux dormir et aiguiserait l’appétit.

Un produit encore peu commercialisé

Si quelques pays ont déjà commercialisé des médicaments à base de cannabis, la situation en France est complexe : le Sativex®, qui combine des feuilles et des fleurs de cannabis, est ainsi autorisé à être commercialisé depuis 2014, mais ne l’est toujours pas, le prix de vente ne pouvant emporter de consensus.

Source Silver Eco
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook... 
Sommaire
 Vous avez un business ?   

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire