mercredi 7 mars 2018

Le beau coup de filet de la Gendarmerie contre les fraudes au président


Pour les entreprises françaises, les fraudes au président représentent une vraie menace, synonyme de préjudices extrêmement importants. La Gendarmerie a réussi, il y a quelques semaines, un beau coup de filet contre ces prédateurs économiques.......Détails........


Le 20 février 2018, deux personnes ont ainsi été arrêtées dans le cadre d’une affaire dirigée par la section de recherches de Bordeaux.
Elles sont suspectées d’appartenir à un réseau criminel incriminé dans au moins vingt-quatre cas de fraude au président, pour un préjudice d’environ 4,6 millions d’euros.
“L’enquête a été lancée en juin 2016 lorsque les forces de l’ordre françaises ont découvert que deux entreprises avaient été victimes de fraude au président, entraînant des pertes estimées à 1,2 million d’euros“, explique l’agence européenne Europol, dans un communiqué publié vendredi 2 mars.
La fraude au président est une forme d’escroquerie apparue en 2010. Réalisée le plus souvent par téléphone ou mail, elle consiste à convaincre des collaborateurs d’une entreprise de réaliser en urgence un virement important. Pour convaincre leur interlocuteur, les escrocs ratissent un maximum de renseignements sur l’entreprise visée, qu’ils soient en accès libre sur les réseaux sociaux ou obtenus après un piratage informatique.

Une organisation internationale

Initiée il y a près de deux ans, l’enquête des gendarmes bordelais a rapidement dépassé les frontières de l’Hexagone. Les enquêteurs ont en effet mis à jour un groupe criminel international, avec des ramifications en Belgique, Israël, Roumanie et Suisse.

Votre avocate en Israël...

Les deux personnes arrêtées en France, à Paris et à Lille, un français et un ressortissant belge, sont suspectées d’avoir joué un rôle de recruteur et de facilitateur.
Elles auraient ainsi aidé des comparses à créer des comptes bancaires utilisés dans ces fraudes au président. L’argent détourné était transféré d’abord en Roumanie, avant de disparaître à Hong-Kong.
Cinq autres personnes ont été également arrêtées en Belgique. Elles sont soupçonnées d’avoir été des mules de cette organisation.
Celle-ci aurait rassemblé au total une quinzaine de ressortissants roumains. Vivants en France et en Belgique, ils sont suspectés d’avoir ouvert des comptes bancaires et d’avoir créer des sociétés “dans le seul but d’orchestrer des fraudes au président et des arnaques à l’investissement”, précise Europol.
L’agence européenne estime que la tête du réseau se cache “très probablement en Israël, où des ordinateurs et des téléphones mobiles ont également été saisis”.
Les enquêteurs ont mis la main sur un ordinateur et neuf ordinateurs portables. Des appareils qui vont désormais être analysés par la Gendarmerie. Selon la Police nationale, les fraudes au président ont causé en France, de 2010 à 2015, un préjudice global de 485 millions d’euros, entraînant le dépôt de 2.300 plaintes.

Gabriel Thierry

Source L'Essor
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook... 
Sommaire
 Vous avez un business ?   

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire