Chargement...

mardi 14 novembre 2017

Dell EMC va revendre le système de fichier distribué l'Israélien Elastifile sous forme d'appliances


Le numéro un mondial de l'infrastructure, qui était déjà un investisseur dans la jeune société israélienne va commercialiser des appliances préinstallées et préconfigurées avec le système de fichiers distribué d'Elastifile, un file system conçu à la fois pour être utilisé dans le cloud public et en mode hybride......Détails....... 


L’Israélien Elastifile poursuit son développement un rythme rapide. La société a conçu un système de fichiers distribué utilisable à la fois on-premise, dans le cloud et en mode hybride accessible via une multiplicité de protocoles (NFSv3/v4, SMB 2.x et 3.x, S3 et HDFS). Et elle entend accélérer sa commercialisation.
A cette fin, Elastifile a conclu un accord OEM avec Dell EMC, l’un de ses investisseurs, qui va commercialiser sa solution avec ses serveurs. Étonnamment, Elastifile est pourtant un concurrent potentiel pour plusieurs solutions du groupe dont Isilon et ScaleIO (un file system distribué en mode bloc).
Via son bras armé de financement, EMC a investi très tôt dans Elastifile lors de la première levée de fonds de la firme. Il est vrai que le fondateur et CTO de la start-up, Sharar Frank n’est pas un inconnu chez Dell EMC.

Il a fait partie des cofondateurs de XtremIO et était l’architecte en chef d’Exanet. EMC a acquis XtremIO en 2012 tandis que Dell a acquis Exanet en 2010. Cisco, Lenovo et Western Digital sont aussi des investisseurs stratégiques dans Elastifile.
Dell EMC entend proposer à ses clients des appliances préconfigurées avec le système de fichiers distribué d’Elastifile, ECFS (Elastifile Cloud File System) et avec CloudConnect, la technologie de tiering vers le cloud de la jeune société. Les appliances incluront une licence ECFS pour 3 ans et le support logiciel sera assuré par Elastifile.
Les appliances Elastifile de Dell EMC supporteront des configurations comprises entre 4 et 100 nœuds capables de délivrer entre 800 000 et 26 millions d’IOPS.
Pour atteindre ces résultats, le système de gestion de fichiers d’Elastifile s’appuie sur un algorithme de consensus optimisé (baptisé Bizur) pour maintenir la latence à un niveau très bas même en cas d’augmentation des requêtes ou de défaillance de nœuds.
Elastifile peut être déployé en mode standard (le cluster apparaît pour l’essentiel comme un NAS distribué accessible via NFS v3 ou SMB).
Il est aussi possible de mettre en œuvre la technologie en mode hyperconvergée. Enfin, un mode hybride mixant nœuds de stockage et nœuds hyperconvergés est aussi possible.
Du fait de sa nature purement logicielle, la technologie d’Elastifile peut être déployée sur des serveurs physiques sous Linux, sous forme de VM au-dessus d’un cluster VMware ou sur des instances Amazon EC2 ou Google Cloud.
Côté services, Elastifile met en œuvre un mécanisme de déduplication globale, et un mécanisme de compression de données afin d’optimiser l’usage des SSD. Par défaut, chaque donnée écrite est répliquée deux fois sur le cluster afin d’assurer la disponibilité des données.
Le système de fichier met aussi en œuvre un mécanisme de gestion de la QoS ainsi qu’un système de tiering baptisé CloudConnect. Ce dernier permet d’abaisser le coût des données dormantes en transférant les données peu utilisées hors du file System distribué, pour les stocker sur un service ou un système de stockage objet (compatible S3).
Le logiciel d’Elastifile est vendu par abonnement à partir de deux cents par gigaoctet et par mois dans sa version optimisée pour les capacités et aux environs de 13 cents par gigaoctet et par mois dans sa version optimisée pour les performances. Un coût logiciel, auquel s’ajoute celui des serveurs et des SSD.
Source Le Mag IT
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire