Chargement...

lundi 24 juillet 2017

Modi'in : des milliers d'Israéliens se sont rendus aux funerailles des trois victimes de l'attaque d'Halamish

 
 
Plusieurs milliers d'Israéliens se sont rendus dimanche soir aux funérailles des trois membres de la famille Salomon, assassinés vendredi soir par un terroriste palestinien, qui ont eu lieu au cimetière municipal de Modi’in dans le centre d’Israël......Détails.......



Yossef Salomon, 70 ans, et ses deux enfants, Haya et Elad Salomon, âgées respectivement de 46 ans et 36 ans, ont été poignardés à mort par un terroriste de 19 ans, qui était rentré dans la maison familiale dans l'implantation de Halamish, où une dizaine de personnes s'étaient réunies pour célébrer la naissance d'un petit-enfant lors du traditionnel repas du Shabbat vendredi soir.
La femme de Yossef, Tova Salomon, âgée de 68 ans, a été grièvement blessée et emmenée à l'hôpital. Ses jours ne sont pas en danger.
"Tovah a eu une enfance difficile. Elle a toujours dit que Yosef était son équilibre. Comment peut-elle retourner chez elle après cette tragédie ?", s'est demandé une amie de la famille, Tamar Hofi, invitée à prononcer un discours à la cérémonie, a rapporté le journal Jerusalem Post.
"Que pouvez-vous dire à une mère qui protège ses enfants de l'ange de la mort qui danse un étage au-dessous? Comment pouvez-vous consoler cinq enfants orphelins?", s'est révolté le rabbin Yisrael Porush.

La femme d'Elad, Michal Salomon, qui au moment du drame a réussi à protéger ses enfants en se barricadant dans une pièce et en appelant la police, a rendu hommage à son "mari parfait".
"Tu étais un mari parfait, je n'aurais pas pu t'en demander davantage. Tu prenais soin de nos enfants, tu jouais avec eux comme si tu étais toi aussi un enfant", s'est-elle souvenue. "A présent tu n'es plus là pour moi et cela m'effraie", a-t-elle ajouté.
Plusieurs membres de la famille ont à leur tour prononcé un discours devant la foule où flottaient plusieurs drapeaux d'Israël.

Source I24News
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire