Chargement...

mercredi 12 juillet 2017

Le Rav Shlomo Amar a béni les Olim de France...

 
 
Le Rav Shlomo Amar, ancien grand rabbin séfarade d’Israël et actuel grand rabbin séfarade de Jérusalem, a béni avec beaucoup d’émotion les 200 nouveaux immigrants de France arrivés lundi en Israël........



Les Olim ont eu droit à un accueil chaleureux dès leur descente d’avion. De nombreuses personnes étaient venues leur souhaiter la bienvenue.
Le président de l’Agence Juive Nathan Sharansky, la ministre de la Alya et de l’Intégration Sofa Landver, et le président du Keren Hayessod-UIA, Mody Sandberg se sont déplacées pour assister à la cérémonie a été en leur honneur.
Dans son discours, le Rav Amar a notamment déclaré : « Il y a des difficultés au début de la Alya mais elles se transforment vite en joie. Il faut juste faire preuve de patience et les problèmes se résolvent progressivement ».
Rappelant ensuite que c’était la veille du jeûne du 17 Tamouz, le Rav Amar a ajouté que cette journée démarrait une période de deuil national de trois semaines pour le peuple juif.
« Mais nous avons une promesse de D., a-t-il ensuite souligné, transmise par les Prophètes, que ces jours de deuil se transformeront en joie et en allégresse pour toute la nation d’Israël ».
« Lorsque nous assistons à l’arrivée de tous ces Olim, a-t-il alors indiqué en montrant son auditoire, nous voyons déjà de nos propres yeux comment cette tristesse et ce deuil deviennent une joie qui ne fera que croître avec l’aide de D. ».
Se tournant vers les personnes assises devant lui, il a alors déclaré : « Mes chers frères et sœurs Olim, jeunes gens et jeunes filles, immigrants plus âgés venus avec leur famille, vous ne pouvez pas imaginer la joie nous ressentons dans nos cœurs. Nous vous accueillons avec une grande affection et je peux vous dire que d’après les textes de la Tora et des prophètes, D. se réjouit  également de ce jour. Vous avez une grande chance d’être venus ici en Israël et nous sommes chanceux de vous accueillir ».
Le Rav Amar a brandi deux pains et a dit en conclusion : « Je voudrais vous souhaiter la bienvenue avec ces deux pains sucrés comme le miel  afin que la bénédiction que nous allons prononcer vous soit bénéfique et vous accompagne toujours ».
Le Rav Amar a alors prononcé la Brah’ah de Mezonot puis celle de Cheheh’eyanou avant de souhaiter à tous Mazal Tov au son du Chofar.

Claire Dana-Picard
Source Chiourim
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire