Chargement...

mardi 25 juillet 2017

Israël renonce aux portiques de sécurité et aux caméras thermiques aux abords du Mont du Temple !

 
Le gouvernement Israélien a décidé de cesser d'utiliser des détecteurs de métaux et de démanteler les caméras thermiques installées aux entrées du Mont du Temple à Jérusalem, a annoncé mardi dans un communiqué le bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahou......Analyse........

Les détecteurs de métaux installés aux abords du Mont du Temple (esplanade des Mosquées pour les musulmans...), à Jérusalem, vont être retirés et remplacés par des dispositifs de surveillance plus discrets, a annoncé mardi 25 juillet le gouvernement israélien dans un communiqué.
Les portiques de détection ont été installés après la mort de deux policiers, tués le 14 juillet sur le site par des terroristes Arabes israéliens. 
Les Palestiniens ont interprété cette mesure comme le signe d'une intention des Israéliens d'étendre leur contrôle sur le site. 
Pour protester, ils ont refusé d'entrer sur le Mont et ont décidé de prier dans les rues environnantes. Troisième lieu saint de l'islam et lieu éminemment sensible, "l'esplanade des Mosquées" est bordée par le mur des Lamentations.
L'indignation suscitée par cette mesure a donné lieu depuis à des manifestations et des affrontements ont éclatés à plusieurs reprises entre Palestiniens et forces de sécurité israéliennes au cours desquels cinq Palestiniens et trois civils Israéliens ont  été tués.
Du coup, des caméras thermiques avaient également été installées dans le but de supprimer les detecteurs de métaux.
Mais le cabinet de sécurité a décidé cette nuit d'enlever aussi les caméras.
Bref, on revient à la situation antérieure dans laquelle il n'y a plus aucun système de sécurité !
La décision d'enlever les détecteurs de métaux intervient après qu'aient eu lieu hier soir des discussions entre Benjamin Netanyahou et le roi Abdallah II de Jordanie. 
Le souverain a demandé par téléphone au chef du gouvernement israélien le retrait des détecteurs de métaux, probablement le prix à payer pour permettre un retour en sécurité du personnel de l'ambassade d'Israël à Aman.
Selon le communiqué du gouvernement, il a été décidé de suivre les recommandations des services de sécurité et de remplacer les portiques par des systèmes de "vérification intelligents". 
Cent millions de shekels ont été alloués à l'achat du matériel et au renforcement du dispositif policier sur le site.
Naftali Bennett, Avigdor Liberman, Miri Regev ou encore Ayelet Shaked se sont vivement opposes au retrait des caméras, déclarant haut et fort que ce retrait offrait incontestablement une victoire au terrorisme et aux violences.
Le gouvernement israélien, qui ne voulait pas donner l'impression de céder aux pressions de Ramallah et de la communauté internationale et avait exclu dimanche de les retirer mais ce revirement prouve clairemement le contraire....

 
Source Koide9enisrael et France 24
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire