Chargement...

jeudi 22 juin 2017

"Sans le Maroc, Israel n’aurait peut-être pas gagné la Guerre des Six Jours" (Vidéo)

 
 
"Sans le Maroc, Israel n’aurait peut-être pas gagné la Guerre des Six Jours", affirme la journaliste Joanna Binder dans un émission consacrée à ce sujet sur les plateaux de la télévision i24news.....Détails et vidéo.......



Sans le Maroc, Israel n’aurait peut-être pas gagné la Guerre des Six Jours. Tout commence en 1965, deux ans avant que débute la Guerre des Six Jours, les grands leaders arabe se retrouvent au Maroc, à Casablanca.
C’est le troisième grand sommet de la Ligue Arabe. Alors, vous vous en doutez, le Mossad ne fait pas partie de la liste officielle des invités mais il est là et il va reccueillir des informations cruciales.
Il y a un protagoniste, Nasser, le président égyptien et leader de la coalition arabe.
Alors, dans quel état d’esprit est-il à la veille de cette conférence ? Il déclara à Asswan en février « l’année 1965 est la plus dangereuse des années de la lutte arabe. Israel prétend que les arabes s’apprêtent à perpétrer une agression: Cela signifie qu’Israel a l’intention de nous attaquer. Noua devons donc être prêts à riposter ».
En septembre, donc, quelques mois après, a lieu ce sommet de la plus haute importance.

A l’ordre du jour, l’état des forces armées des pays de la Ligue Arabe avec cette question : sont-ils prêts à faire la guerre contre Israel ?
L’autre homme clé de cette histoire est Hassan II, le roi du Maroc. Il va permettre aux renseignements israéliens de connaître ses ennemis.
Le Mossad va donc préparer cette opération, en un mot la conférence. Plusieurs jours avant, une équipe de Shin-Bet et du Mossad vont occuper le dernier étage du très luxueux hôtel à Casablanca où sont attendus les dirigents arabes et où il va aussi avoir lieu la conférence.

Mais, la veille de ce sommet, Hassan II est pris de panique et il somme les agents israéliens de quitter l’hôtel.
Mais, au terme de cette conférence, il va livrer aux agents israéliens l’enregistrement complet de cette conférence. Hassan II a tout enregistré en secret.
Il n’a pas confiance dans les invités de la Ligue Arabe.
Les enregistrements vont révéler qu’il est question de créer un commandement arabe unifié pour mener les hostitlités contre Israel. Le point crucial est que les rangs arabes sont profondement divisés.

On entend des échanges extrêmement virulents, notamment avec le roi Hussein de Jordanie et Nasser.
Ce qui est vraiment important c’est que les Nations arabes vont vraiment révéler leurs faiblesses.
Elles ne sont pas absolument pas préparées pour une guerre contre Israel. C’est sur la base de ces renseignements qu’Israel va lancer les opérations de la Guerre des Six Jours, en 1967.
Avant ce sommet, le Maroc et Israel entretenait déjà des relations stratégiques. Hassan II avait accepté que des juifs marocains émigrent vers Israel.

En échange, Tel Aviv fournissait une aide logistique au Maroc, notamment en formant ses militaires et en 1965, le Mossad participe à l’opération d’enlèvement de Mehdi Ben Barka.
 


Source Maroc Leaks
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire

1 commentaire:

  1. Israël a mis en garde le roi Hassan II sur un putsch militaire organisé par le général Oufkir, pour le renverser ! Le roi Mohamed V, son père a eu des contacts suivis mais secrets avec de hauts dirigeants israéliens ! Jusqu'à présent, il semblerait que les plats cuisinés pour le roi, le soient par des cuisiniers juifs ! Bref, de tout temps, les relations entre ces deux pays ont été excellents ! Depuis peu, le roi Mohamed VI a ouvert une ligne aérienne Rabat/Tel-Aviv, au su de tous !

    RépondreSupprimer