Chargement...

mercredi 14 juin 2017

L’islamisation des sociétés européennes est un cancer (Guy Millière)

 
 
Avant l’attaque au marteau devant Notre-Dame, la plus récente attaque djihadiste à avoir frappé la France avait eu lieu quelques jours à peine avant le premier tour de l’élection présidentielle. Elle n’avait fait qu’une victime, un policier, et deux blessés. Ce n’en était pas moins une attaque djihadiste......Analyse.......



Étant en débat à la télévision au moment des faits, Emmanuel Macron avait déclaré, au sujet de ce qui venait de se passer, que les Français devaient considérer que ce type d’événement ferait partie de leur vie quotidienne dans le futur.
Cela ne l’a pas empêché d’être élu.
Les Français savent donc ce qui les attend dans les années à venir, et ils semblent qu’ils l’acceptent, et même qu’ils en redemandent, puisqu’il semble que le nouveau parti socialiste voulu par Emmanuel Macron a désormais toutes les chances d’obtenir une majorité absolue dans la prochaine assemblée nationale.
Sera-t-il trop tard pour redresser la France à la fin de cinq années de présidence Macron ?
Oui, je le crains.
Je crains même qu’il soit, d’ores et déjà, trop tard.
La France est, dès aujourd’hui, otage de l’islamisation qui monte en elle.
La loi du silence règne, et nul ne parle des près de six cents zones de non-droit qui sont en état de sécession sur le territoire du pays, et régies par des gangs musulmans et des imams radicaux.
Voici quelques jours, il a été question dans la presse de la terreur subie par les femmes dans les quartiers de deux arrondissements de Paris, mais cette terreur a été abordée en des termes très politiquement corrects, et le sujet est vite sorti de l’actualité.
Ce que subissent les femmes en question en plein Paris se rencontre, bien au-delà des zones de non droit, dans toutes les banlieues islamisées.
Deux ou trois articles ont été publiés sur l’atroce assassinat précédé de tortures d’une femme juive, tuée parce qu’elle était juive, et victime du seul antisémitisme qui frappe et tue en France aujourd’hui : l’antisémitisme musulman.
Ces articles ont été motivés par l’absence totale de réaction des autorités à l’assassinat : l’assassinat de la femme juive en question, Sarah Halimi a été effectivement atroce, et l’absence de réaction des autorités a été lourde de sens, mais ce n’a été là, hélas, qu’un des cas d’antisémitisme musulman parmi tant d’autres dans ce pays ces dernières années.
Pourtant, il est impossible de parler à haute voix d’antisémitisme musulman en France sans se faire insulter.
L’antisémitisme musulman est l’un des visages de ce qui a été appelé, à juste titre, ces dernières années le racisme anti-blanc, qui lui-même devrait plutôt se trouver nommé haine envers quiconque n’est pas soumis à l’islam.
Le vote musulman en France pèse de plus en plus dans les résultats électoraux.
La gauche compte sur le vote musulman pour se maintenir indéfiniment au pouvoir.
Elle peut d’autant plus parvenir à ses fins qu’elle tient l’essentiel des médias, le secteur de la culture, et celui de la justice.
Bien qu’elle compte proportionnellement plus de musulmans que le Royaume-Uni, la France est moins otage que ce dernier, et c’est sans doute parce que le Royaume-Uni est plus otage encore que la France, parce que les zones de non-droit s’y appellent explicitement zones de charia, parce que le gouvernement britannique finance des écoles islamiques et autorise l’existence de cours de justice islamiques parallèles aux cours de justice britanniques, que le Royaume-Uni a été plus durement frappé ces derniers mois : deux attentats à Londres, un attentat à Manchester.
En nombre de morts sur ces dernières années, le bilan français reste, cependant, effroyable.
Le djihadiste de Nice a fait plus de quatre-vingts morts ; les djihadistes du Bataclan davantage encore.
 Theresa May semble tenir un discours plus ferme qu’Emmanuel Macron, ce qui n’est vraiment pas difficile, mais je doute de sa capacité d’agir.

L’islamisation des sociétés européennes est un cancer qui ne cesse de produire des métastases.
Le discours de la gauche favorise la progression du cancer.
C’est toute l’Europe occidentale qui est atteinte désormais.
J’aimerais penser que les Européens ont encore la volonté de se défendre. Hélas, je ne vois guère cette volonté, et je ne la pense pas susceptible de devenir majoritaire.
Par Guy Millière

Source Les 4 vérités
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire

1 commentaire:

  1. Oui j'ai peur aussi qu'il soit trop tard pour éradiquer les islamistes... Sauf si les muzz modérés agissent en dénonçant dans leurs rangs les extrémistes. ..
    Quant à Sarah Halimi, qui a subit innombrable, en présence de policiers dans son immeuble près 1h30... Ça C'est incompréhensible sauf si on prend en compte l'antisémitisme. .. Son assassinat n'a pas été ébruité, je pense pour eviter qu'il se repéte en France..

    RépondreSupprimer