Chargement...

dimanche 4 juin 2017

Législatives : le tract bidonné de Dieudonné.....

 

Sur le tract, une citation signée d'un journaliste de Radio J lave le candidat de tout soupçon d'antisémitisme. Problème : le journaliste dément et porte plainte......Détails........ 
 
 
Nul ne peut l'ignorer tant le personnage fait parler de lui, Dieudonné M'Bala M'Bala est candidat aux législatives face à Manuel Valls dans la 1re circonscription de l'Essonne.
Sur son tract figure sa profession de foi. Classique. Ce qui l'est moins et ne laisse pas d'étonner, c'est le petit témoignage élogieux s'étalant en haut à droite du texte qui lave de tout soupçon d'antisémitisme le candidat sulfureux et multicondamné pour des propos racistes, négationnistes, etc.
« Je sais que Dieudonné n'est pas celui qu'on dit. Je l'ai rencontré. Il n'est pas antisémite. » La caution morale de Dieudonné est au-dessus de tout soupçon en la matière. Il s'agit de Frédéric Haziza, journaliste sur Radio J, la radio communautaire juive.
Sauf que cette citation est un faux, selon le journaliste, qui a publié un post sur Facebook où non seulement il dément le fait d'être l'auteur de ces propos, mais dénonce également « une entorse gravissime au Code électoral » et annonce son intention de porter plainte pour « faux et usage de faux » dès mardi.

Le reste de sa philippique laisse peu de doute sur le caractère fantaisiste de la citation que Dieudonné lui a attribuée : il l'accuse de ne pas être un « polémiste », mais « le gourou d'une secte antisémite et complotiste, le pyromane de la haine, des bas instincts, de l'antijudaïsme primaire, le propagandiste d'un nouvel antisémitisme, un assassin de l'Histoire... mais c'est aussi un faussaire qui cherche à propager la haine du Juif, l'obsession du Juif tout-puissant, le venin antisémite dans les quartiers, les banlieues, sur le Net, les réseaux sociaux et ses pseudo-spectacles. »
Il ajoute en outre que ses condamnations devraient lui interdire de pouvoir se présenter à des élections, ainsi que l'a suggéré la Licra.
Dieudonné dans son tract prétend être un « humoriste » qui « explore la société par le rire ». Selon lui, il a été accusé « obsessionnellement d'antisémitisme ».
N'est-il pas plutôt obsessionnellement antisémite ?
Sa fiche Wikipédia a recensé, depuis 2007, pas moins de vingt condamnations en France, au Canada ou encore en Belgique. Sur ces vingt condamnations, seize concernent des propos antisémites.
Dernière en date, il y a un an : il a écopé de deux mois de prison avec sursis et de 10 000 euros d'amende pour des passages de son spectacle La Bête immonde. Il y déclarait, parlant des juifs, « c'est des gens qui ont une certaine compétence dans le dressage de nègres ; le commerce des esclaves, c'était une spécialité juive au départ ».
Ajoutons que, sur sa page Facebook en ce moment même, « l'humoriste » convie ses fans à un bal des quenelles – ce salut nazi inversé. Sur la bannière d'invitation figurent deux ananas, allusion à la chanson « Shoananas » pour laquelle Dieudonné a été condamné en 2012 à 28 000 euros d'amende pour « diffamation, injure et provocation à la haine raciale ». Une décision confirmée en appel en 2013.
Par Marie-Sandrine Sgherri

Source Le Point
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire