Chargement...

jeudi 1 juin 2017

La vraie « Nakba », la vraie « catastrophe », celle des Juifs des pays arabes....

 
 
 
800.000 juifs vivaient après la Deuxième Guerre mondiale dans les pays aujourd’hui membres de la Ligue Arabe. De ces 800.000 juifs, il ne reste pratiquement rien, sinon quelques milliers, surtout au Maroc. Rien de leur présence physique, rien de leur culture : des synagogues dévastées, des cimetières en ruine. Rien de leur longue et fertile histoire deux fois millénaire......Détails.......



Les Juifs sont établis dans ces pays des siècles avant l’invasion arabe du 7ème et 8ème siècle.
Faut-il rappeler que le Maghreb a été animiste, juif et chrétien bien longtemps avant l’invasion arabo-musulmane. Le petit royaume juif établi autour de Bougie (dans l’actuelle Algérie) résista soixante-dix ans à l’invasion arabe, en particulier sous la conduite d’une femme, la Kahena. Les juifs de Tunisie y sont établis depuis sans doute des millénaires.
Ceux d’Égypte, présents au moins depuis l’époque grecque. Et des Juifs de l’actuelle Irak, qui y furent transplantés après la destruction du premier Temple de Jérusalem, soit six siècles avant l’ère chrétienne !
Tous ces Juifs ont dû quitter leurs terres ancestrales, dans les années 50 et 60, parce qu’ils étaient juifs, sous la menace de massacre, souvent exécutée, comme le pogrom de 1945 à Constantine ou celui de Bagdad, commis à l’instigation du Mufti de Jérusalem, Al-Husseini et de ses inspirateurs et maitres idéologiques, les nazis.
Ces Juifs ont trouvé refuge principalement en Israël, mais aussi en France et au Canada. Ils ont pu retrouver des opportunités de développement et une vie normale malgré la profonde déchirure personnelle et collective.
Quelque 600,000 arabes ont quitté le territoire confié aux Britanniques, la province ottomane de Palestine, par peur d’être perçus comme des traîtres par les « frères arabes » et sous la promesse de la Ligue Arabe que leur retour se ferait très vite après l’écrasement plus que probable (mais non réalisé!) des Juifs mal armés, mal organisés, mal encadrés : du moins c’est-ce ce que les radios arabes leur dépeignaient.
L’Histoire fut différente. La petite armée juive de l’État d’Israël naissant a vaincu les cinq armées arabes au prix très élevé de milliers de morts.
Il y a aujourd’hui un million deux cent mille arabes (musulmans et chrétiens) sur la terre d’Israël, soit deux fois plus que le nombre de ceux qui en sont partis.
Ce qui n’empêche pas la propagande arabe (et leurs porte-voix gauchistes) de crier au nettoyage ethnique.
Le nettoyage ethnique, le vrai, est celui qu’ont subi les Juifs dans les pays de la Ligue arabe. En pratique, ils ont disparu.
Quand on parle de Nakba, de quoi parle-t-on vraiment? Pour qui cette période a-t-elle été une catastrophe?
Contrairement aux palestiniens, les juifs des pays dits arabes, n’ont pas enseigné la haine à leurs enfants, ne brandissent pas les clés de leurs maisons abandonnées, n’ont pas commis de détournements d’avions, n’ont pas posé de bombes, n’ont pas commis d’attentats suicide.
Ils se sont mis au travail. Ils ont cherché à survivre, ont créé des entreprises, ont éduqué leurs enfants dans la culture du pays où ils ont trouvé refuge. Ils valorisent la vie pas la mort.
Par Jean-Charles Chebat

Source Prince Arthur Herald
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire

1 commentaire:

  1. Sans commentaires......
    Toutefois à titre de rappel le beau livre de Georges Bensoussan : "Juifs en Pays Arabes - le grand déracinement 1850-1975" on y lit la manière dont les juifs sont traités par les adeptes de la religion d'amour et de paix....

    RépondreSupprimer