Chargement...

mercredi 7 juin 2017

Conseil des droits de l’homme : En mars, 5 résolutions contre Israël, aucune contre le Venezuela ! (Vidéo)

 

« Lorsque le Conseil approuve plus de 70 résolutions contre Israël, un pays avec un dossier solide en matière de droits de l’homme, et seulement 7 résolutions contre l’Iran, un pays avec un dossier épouvantable sur les droits de l’homme, alors vous savez que quelque chose cloche sérieusement »......Détails........



Cette déclaration, c’est celle que Niki Haley, l’ambassadeur des États-Unis aux Nations Unies, a faite dans son premier discours au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies (United Nations Human Rights Council, HCDH). Haley a également dit la chose suivante : 
« Le conseil fait doit mettre fin à sa pratique consistant à cibler injustement Israël pour le critiquer. »
Selon l’ambassadeur des États-Unis, son pays envisage de quitter le Conseil des droits de l’homme de l’ONU. Haley a critiqué l’organisme international parce que depuis mars, aucune résolution n’a été votée contre le Venezuela, alors qu’au cours de cette même période, 5 ont été adoptées contre Israël.
Ces dernières semaines, 65 personnes sont mortes au Venezuela dans des manifestations contre le gouvernement du président Maduro.
Selon les Etats-Unis, le Conseil devrait traiter cette question, et le Venezuela devrait volontairement renoncer à son siège au Conseil des droits de l’homme tant qu’il n’aura pas « remis de l’ordre dans sa maison ».
« Etre membre de ce Conseil est un privilège, et aucun pays connu pour être un violateur des droits humains ne devrait pouvoir y être admis », a-t-elle ajouté.
« La question est de savoir si le Conseil des droits de l’homme soutient réellement les droits de l’homme ou s’il n’est qu’une vitrine pour permettre aux dictatures d’utiliser leur adhésion pour blanchir leur brutalité », avait récemment écrit Haley dans un article du Washington Post.
« Par conséquent, nous étudions si notre participation a encore un sens », avait-elle ajouté.
Les 47 membres du Conseil des droits de l’homme sont des Etats élus par l’Assemblée générale des Nations Unies. Les pays sont divisés en groupes afin que les sièges soient répartis de manière uniforme sur l’ensemble des régions du monde.
Les États membres sont élus pour trois ans et ne peuvent être reconduits dans leurs fonctions qu’une seule fois, de sorte qu’un pays peut être membre de façon continue pendant 6 ans.
À l’heure actuelle, ce conseil intègre un certain nombre de pays dotés de bilans très douteux en matière de droits de l’homme dans ce conseil. Parmi eux, on trouve le Venezuela et les Emirats Arabes Unis, par exemple.
En février dernier, peu de temps après sa nomination, Haley avait déjà fustigé l’ONU une première fois :
«Chose incroyable, le Département des affaires politiques a un département qui ne traite que des affaires palestiniennes. Imaginez cela. Il n’y a pas de département consacré aux lancements de missiles illégaux par la Corée du Nord. Il n’y a pas de département spécialisé sur l’Iran, le parrain du terrorisme N°1 dans le monde.»
Haley est la fille d’immigrants de l’État indien du Pendjab et l’ancien gouverneur républicain de l’État de la Caroline du Sud. Au cours de la dernière campagne présidentielle, elle a soutenu le sénateur Marco Rubio (Floride).




Source Express Live
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire