Chargement...

lundi 22 mai 2017

Trump à Abbas: "Ne m'imposez aucune condition préalable ! "

 
 
Selon des révélations faites par un haut fonctionnaire de L'Autorité Palestinienne, il semble que la rencontre entre Trump et Abbas à Washington au début du mois n'ait pas été aussi calme que ce qui a été dit.....Voici le dessous des cartes......Détails.........
 

Selon le fonctionnaire, Trump aurait déclaré au Président de L'Autorité Palestinienne que si le gouvernement de Ramallah tentait d'imposer des conditions préalables à la reprise des négociations avec Israël, alors Washington soutiendra l'ouverture d'un processus de paix et de normalisation entre les pays du Golfe et Israël, même s'il n'y a aucune avancée à la question Palestinienne !
Selon le fonctionnaire Palestinien, Mahmoud Abbas a demandé au roi Abdallah de Jordanie et au  président Egyptien Al-sissi de contrecarrer les tentatives de normalisation entre Israël et les pays du Golfe Persique sans accord préalable concernant la question Palestinienne, bref, un coup dans le dos de Trump quelques jours après que celui-ci l'ait prévenu et mis en garde ! 
Du coup, Trump a décidé d'écourter sa visite au sein de L'Autorité Palestinienne lors de sa visite dans la région, il ne restera qu'une heure au lieu des quatre heures prévues et ne visitera pas l'église de la Nativité mais s'entretiendra seulement une heure avec Abu Mazen à Bethléem !
Selon le fonctionnaire, Trump a de plus ajouté une nouvelle condition dans son équation: Il a exigé que les Palestiniens cessent de payer les salaires des terroristes, qu'ils cessent les incitations aux violences dans le système d'éducation et qu'ils renoncent à nommer les rues et les bâtiments publics avec les noms des terroristes.
En échange, il ne transférera pas l'ambassade Américaine à Jérusalem et s'opposera aux constructions dans certaines "colonies" en Judée et en Samarie.
Et oui, Abbas se rend compte qu'avec Trump, fini la langue de bois et les magouilles......
 
Source Koide9enisrael
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire