Chargement...

dimanche 28 mai 2017

Des diplomates de l'Union Européenne ont boycotté une visite de la future ligne de train Tel Aviv Jérusalem !


 
Le ministère israélien des Transports a annulé une visite des tunnels de la future ligne ferroviaire en construction qui reliera Tel-Aviv à Jérusalem organisée pour les diplomates étrangers, en raison de la décision des ambassadeurs de l'Union européenne de ne pas y prendre part, un des tunnels traversant une partie de la Judée-Samarie, a rapporté vendredi Haaretz......



Le motif invoqué par les ambassadeurs de l'Union européenne qui ont décidé de ne pas assister à la visite, repose sur le fait que la Judée-Samarie est considérée par la communauté internationale comme un "territoire occupé".
Des hauts fonctionnaires israéliens ont déclaré sous anonymat que le ministère des Transports avait décidé, il y a quelques semaines, de montrer aux diplomates étrangers l'un des plus grands projets d'infrastructure du pays, auquel participe par ailleurs de grandes entreprises internationales.
À la demande du ministère des Transports, Yisrael Katz, le ministère des Affaires étrangères a envoyé des invitations à tous les ambassadeurs présents en Israël afin qu'ils puissent se rendre compte à une date fixée au début du mois de juin, de l'avancée des travaux.
Or, un haut responsable israélien a affirmé que les ambassadeurs de l'UE ont, les uns après les autres, informé le ministère des Affaires étrangères qu'ils n'assisteraient pas à l'événement.
Les responsables du ministère ont rapidement découvert que le chef de la délégation de l'UE en Israël, Lars Faaborg-Andersen, avait exhorté les ambassadeurs à ne pas y participer parce qu'une partie du tracé traverse la zone C en Judée-Samarie, un territoire qui selon les Accords d'Oslo est sous contrôle civique et militaire israélien.
"La ligne de train rapide allant de Tel-Aviv à Jérusalem est un projet national qui reliera la capitale d'Israël à toutes les régions du pays et sera construit conformément aux lois de l'État d'Israël au profit de toute la population de la région et avec l'approbation de la Cour suprême ", a déclaré le ministre des Transports.
"L'intervention de l'ambassadeur de l'Union européenne et sa tentative d'empêcher les autres ambassadeurs de prendre part à la visite, constituent une ingérence inappropriée dans les affaires intérieures de l'État d'Israël. Est-ce qu'ils boycottent le train rapide qui va jusqu'à Jérusalem ?", s'est interrogé Katz, qui a promis de s'adresser personnellement aux ambassadeurs des pays dont les entreprises nationales ont participé à la construction du projet.
En novembre 2010, l'administration civile israélienne avait exproprié 50 dunam (environ 5 hectares) appartenant au village palestinien de Beit Iksa en Judée-Samarie afin de permettre la construction du nouveau chemin de fer.
Source I24News
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire