Chargement...

mercredi 24 mai 2017

Au Musée d'Israël, Trump adresse un message de paix à toutes les religions

 
 
Le président des Etats-Unis Donald Trump, aux côtés du Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou, a prononcé mardi après-midi au Musée d'Israël un discours qui était très attendu et venait clôturer sa tournée diplomatique au Moyen-Orient et sa visite express en Israël.......



Trump, qui s'est exprimé devant un parterre d'officiels israéliens et américains, a commencé son allocution en remerciant Benyamin et Sara Netanyahou, réaffirmant "le lien inébranlable (qui existe) entre les Etats-Unis et Israël" et en présentant ses condoléances aux familles des victimes de l'attaque terroriste à Manchester.
"Nous devons jeter dehors le terrorisme et l'extrémisme. Il faut détruire cette horrible idéologie et protéger et défendre nos citoyens et les peuples du monde", a souligné le président qui, durant son séjour à Riyad et à Jérusalem, a évoqué à plusieurs reprises la nécessité de combattre le terrorisme.
"Toutes les nations civilisées doivent être unies dans cet effort. Ce voyage se concentre sur cet objectif, de réunir les nations à travers le monde pour défaire le terrorisme qui terrorise le monde et écraser cette idéologie haineuse qui semble avancer si rapidement", a-t-il martelé.
Le président américain a d'autre part fait part de la joie de se trouver en Israël, et plus particulièrement à Jérusalem et dans le musée national dans l'ancienne Ville, "cette ville antique pour parler au peuple d'Israël et à tous les peuples du Moyen-Orient qui rêvent de prospérité de sécurité et de paix".
Cherchant à faire passer un message de paix entre les peuples des trois religions monothéistes, Donald Trump n'a pas pour autant omis de mentionner le lien historique et incontestable qui existe entre la ville sacrée, Israël et le judaïsme.
"Les liens du peuple Juif à cette Terre sainte sont des liens antiques et éternels. Cela remonte à des milliers d'années, y compris le règne du roi David dont l'étoile flotte fièrement aujourd'hui sur le drapeau bleu et blanc d'Israël", a-t-il dit faisant allusion à sa visite le jour précédent au Mur occidental où il a dit avoir été "renversé par la présence de Dieu que l'on pouvait sentir".
"Malgré les difficultés, vous avez créé une terre incroyable qui est riche non seulement en Histoire et en culture mais tout particulièrement dans son esprit", a affirmé le président, qui a par ailleurs fait remarquer qu'en Israël "les Musulmans, les Chrétiens et les peuples de toute foi sont libres de vivre et d'adorer leur religion selon leur âme et conscience".
"Aujourd'hui réunis avec des amis, j'appelle tous les peuples juifs, chrétiens, musulmans et toutes autres foi de prendre son inspiration de cette ville antique pour essayer de surmonter nos différences et pour surmonter l'oppression et la haine afin de donner à tous les enfants la liberté, l'espoir et la dignité", a-t-il demandé.

"Israéliens et Palestiniens peuvent faire un deal"

Donald Trump a par la suite tenu des propos adressés directement aux Israéliens et aux Palestiniens mais n'a évoqué le conflit israélo-palestinien qu'en termes généraux.
Il a toutefois tenu a rappelé la violence à laquelle Israël est confronté au quotidien et n'a pas manqué de faire mention des "Israéliens (qui) ont vécu de première main la haine, le terrorisme et la violence radicale".
"Les Israéliens sont assassinés par des terroristes qui lancent des couteaux et des bombes. Le Hamas et le Hezbollah qui lancent des missiles sur les communautés israéliennes et les enfants doivent être entraînés à entendre les sirènes et à courir se protéger dans les abris anti-aérien avec peur (...) et les leaders qui appellent à la destruction d'Israël... Non!! Pas avec Donald J. Trump. Ce n'est plus possible", a-t-il déclaré avec conviction.
"Je suis prêt à vous dire que les Palestiniens sont prêts à arriver à la paix. Je sais que vous l'avez déjà entendu mais moi je vous le dis: ils sont prêts à tendre la main pour arriver à la paix", a également fait savoir Trump qui s'est rendu mardi à Bethléem dans les Territoires, où il s'est entretenu dans la matinée avec son homologue palestinien Mahmoud Abbas.
"Israéliens et Palestiniens peuvent faire un deal. Les Etats-Unis sont fermement engagés à maintenir l'Iran en dehors de toute capacité de développer une arme nucléaire pour que l'Iran cesse de soutenir le terrorisme", a-t-il par ailleurs redit après la conférence de presse conjointe de lundi.
"Rêvons ensemble d'un avenir où les enfants juifs, musulmans et chrétiens puissent grandir ensemble et vivre ensemble en confiance, en harmonie, dans la tolérance et le respect", a souhaité le président américain.
Et d'ajouter: "les valeurs pratiquées en Israël ont inspiré des millions de personnes à travers le monde entier. La conviction de Theodore Hertzl résonne jusqu'aujourd'hui. Quoique nous tentions, ils rebondiront toujours et feront le bien pour l'humanité dans son ensemble".
Evoquant les pèlerins de toutes croyances qui viennent en Terre sainte, les Juifs qui placent des prières dans les interstices du Mur occidental, les Chrétiens qui prient au Saint Sépulcre et les Musulmans qui répondent à l'appel de la prière, Trump a voulu envoyer un message d’espoir à toutes les religions.
"Cette ville comme nul part ailleurs au monde révèle la longévité des coeurs humains qui savent comment révérer Dieu", a rappelé le président des Etats-Unis.
"Je demande à cette Terre promise de se joindre à moi pour combattre nos ennemis communs, pour poursuivre nos valeurs communes et pour protéger la dignité de chaque enfant de Dieu. Merci. Que Dieu vous bénisse, que Dieu bénisse l'Etat d'Israël et les Etats Unis", a-t-il conclu.
Source I24News
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire