Chargement...

mardi 23 mai 2017

Arthur, victime d’attaques antisémites, craint pour sa sécurité

 
 
De retour à la radio sur Oüi FM, Arthur a accordé lundi 22 mai une longue interview au Monde. L’animateur est notamment revenu sur les attaques antisémites dont il fait l’objet ainsi que sur le service de sécurité qu’il est obligé d’employer pour veille à sa sécurité. Non Stop People vous en dit plus......



L’antisémitisme, Arthur en a beaucoup souffert au cours de sa carrière. C’est même ça qui l’a poussé à quitter la France pour les Etats-Unis pendant deux ans.
Il y a quelques semaines, l’animateur était d’ailleurs revenu dans le magazine Technikart sur l’épisode qui a tout fait basculer, lorsque Dieudonné l’a accusé à tort, en 2009, de financer l’armée israélienne :
"Je me retrouvais à jouer dans des théâtres avec 300 mecs devant brandissant des banderoles avec des enfants ensanglantés dessus (...) L'antisémitisme, je le vivais, avant, par le courrier que je recevais. Jusque-là c'était anonyme. Mais là, c'était la première fois que je vivais l'antisémitisme physiquement".
Inquiet pour sa sécurité, Arthur a "commencé à flipper".

Arthur inquiet pour sa sécurité

Parti s’exiler pendant deux ans, Arthur est finalement revenu s’installer en France.
Mais visiblement, il n’est toujours pas totalement serein pour sa sécurité. Dans une interview accordée au Monde ce lundi 22 mai, l’animateur confie en effet qu’il est obligé d’employer un service de sécurité :
"Dès qu’il se passe quelque chose en Israël ou autour du Front national, je remarque que je prends des grosses salves d’antisémitisme. Aujourd’hui, j’ai des personnes qui m’accompagnent en permanence pour me protéger. Ce n’est pas normal.
Il y a une banalisation inédite du racisme et de l’antisémitisme. Les gamins incultes qui m’insultent sur les réseaux sociaux le font à visage découvert. Ils n’ont pas conscience une seconde que c’est interdit par la loi et que c’est gravissime.
C’est aux parents d’éduquer leurs enfants, pas aux animateurs !".

Source Non Stop People
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire