Chargement...

lundi 13 mars 2017

Une statue découverte près du Caire : serait-ce celle de Ramsès II ? (Vidéo)



Une équipe d’archéologues égyptiens et allemands a retrouvé une statue de huit mètres de long immergée dans les eaux souterraines du Caire. Il pourrait s’agir de la représentation de Ramsès II, le Pharaon mentionné dans la Tora, qui a gouverné l’Egypte il y a plus de 3 000 ans....Détails et vidéo.....




La découverte a été saluée par le ministre égyptien des Antiquités Khaled al-Anani qui considère qu’il s’agit d’une des trouvailles les plus importantes jamais effectuées près des ruines du temple de Ramsès II dans la ville antique d’Héliopolis, située dans la partie orientale du Caire moderne.
Ce souverain puissant qui a marqué de son empreinte l’histoire de l’Egypte ancienne était le troisième de la 19e dynastie égyptienne. Il a régné de 1279 à 1213 avant l’ère chrétienne.
Khaled al-Anani a signalé que les archéologues avaient trouvé le buste de la statue et la partie inférieure de sa tête avant de mettre au jour sa couronne, l’oreille droite et une partie de l’œil droit.
L’expédition égypto-allemande a également trouvé la partie supérieure d’une statue grandeur nature en calcaire du Pharaon Seti II, petit-fils de Ramsès II, longue de 80 centimètres.
Pour rappel, Ramsès II (en égyptien ancien, Ousirmaâtrê Setepenrê, Ramessou Meryamon), est le troisième pharaon de la XIXe dynastie.
Né aux alentours de -1304 / mort à Pi-Ramsès vers -1213, et aussi appelé Ramsès le Grand ou encore Ozymandias, Manéthon l'appelle Ramsès (ou Ramesses Miamoun, Rampses). Il règne de -1279 à -1213.
Son règne d'une exceptionnelle durée pour l'époque couvre à lui seul la moitié du nombre d'années que comprend la XIXe dynastie.
En plus des nombreux monuments qu'il a fait bâtir à travers tout le pays (d'où son surnom de « pharaon bâtisseur »), il a fait sculpter de très nombreuses statues à son image et fait graver son nom sur presque tous les temples dont notamment ceux d'autres pharaons, comme s'il les avait fait construire lui-même.
Cette quantité extraordinaire d'objets d'art et d'éléments architecturaux à son nom explique que l'on retrouve sa trace dans presque tous les musées du monde ayant un département d'antiquités égyptiennes.
À l'instar d'autres personnages historiques dont la gloire a traversé les siècles, il est réputé pour être un grand guerrier et conquérant ce qui lui vaut en grande partie l'épithète de Grand dans les ouvrages historiques traitant de cette période de l'Antiquité égyptienne.
Il lutte contre les Hittites et, assurant la domination de l'Égypte sur la Nubie et ses gisements aurifères, il y construit une série de temples dont les plus célèbres sont ceux d'Abou Simbel. Après la bataille de Qadesh en l'an IV de son règne, contre l'armée de l'empereur des Hittites, Muwatalli (-1310/-1269), la frontière sur l'Oronte est stabilisée.
Son action dans le pays de Koush et surtout dans le couloir syro-Caananite dut marquer les esprits de l'époque car l'on racontait encore sous les Ptolémées la légende de l'extraordinaire voyage de « la princesse de Bakhtan » venue s'offrir en mariage au grand roi d'Égypte, écho lointain du fameux mariage avec la fille de Hattousil qui avait alors succédé à Mouwatalli sur le trône du Hatti.
Ramsès
II est souvent considéré comme le pharaon opposé à Moïse lors de l'Exode, bien qu'il n'existe aucune preuve pouvant l'attester et que son nom ne figure nulle part dans la Torah.



Source Chiourim Wikipedia et Koide9enisrael

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire