Chargement...

mercredi 15 mars 2017

Tsahal autorise des soldats à retirer leur uniforme par crainte de violences


 
L'armée israélienne a autorisé mardi 600 soldats à quitter leurs bases en portant des vêtements civils, par crainte d'agression ou de harcèlement s'ils retournaient chez eux en uniformes militaires. L'armée a également ouvert une ligne d'assistance 24 heures sur 24 pour les soldats ultra-orthodoxes qui pourraient avoir besoin d'aide en cas de menaces, a rapporté Ynet.....



L'initiative intervient après une montée des tensions dans les quartiers ultra-orthodoxes.
Des juifs ultra-orthodoxes ont symboliquement pendu lors de la fête de Pourim des mannequins de soldats dans les rues d'un quartier religieux de Jérusalem pour protester contre le service militaire obligatoire.
Plusieurs effigies de juifs ultra-orthodoxes revêtus de l'uniforme militaire ont été accrochés par le cou à une corde dans les rues du quartier de Mea Sharim.
"A bas les hardak", proclamait une pancarte accrochée à l'un des pantins en employant un terme péjoratif pour désigner les juifs ultra-orthodoxes endossant l'uniforme.
Les policiers, avec l'aide des pompiers, ont mis plusieurs heures à décrocher les mannequins suspendus à plusieurs mètres de hauteur le long de façades ou à des fils en travers des rues. La police a dit dans un communiqué prendre "avec un sérieux extrême" les entreprises "de la part d'ultra-orthodoxes visant à attiser la haine contre les soldats".
Obligatoire sauf exception, le service militaire, de deux ans et huit mois pour les hommes et deux ans pour les femmes, est un motif constant de crispation parmi les ultra-orthodoxes israéliens, qui représentent environ 10% de la population. Il est régulièrement à l'origine de heurts avec les policiers.
Une partie des ultra-orthodoxes considèrent la conscription comme une source de tentations pour les jeunes, sortis du monde fermé de la prière et de l'étude religieuse.
Les étudiants religieux à temps plein dans les écoles ultra-orthodoxes peuvent demander un report ou une exemption, mais ils doivent s'enregistrer au bureau de recrutement. Certains refusent de s'enregistrer et sont considérés comme déserteurs.
En 2014, le Parlement israélien a voté une loi obligeant les juifs ultra-orthodoxes à servir dans l'armée ou à effectuer un service civil national.

Source I24News
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire