Chargement...

mardi 14 mars 2017

Netanyahou rencontre le conseiller en négociations internationales de Trump

 
 
Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a rencontré lundi à Jérusalem le conseiller spécial en négociations internationales du président américain Donald Trump, Jason Greenblatt, en voyage en Israël et en Judée-Samarie afin de relancer le processus de paix entre Israéliens et Palestiniens....
 

 
"C'est un plaisir de vous recevoir, j'espère que nous allons faire de bonnes choses ensemble" a déclaré Netanyahou.
Durant l'entretien le chef de l'Etat hébreu et M. Greenblat ont abordé plusieurs sujets tels que la résolution du conflit israélo-palestinien et le projet de construction d'un nouveau Ichouv en Judée-Samarie, prévue comme compensation de la démolition du village d'Amona.
Le déplacement de M. Greenblatt survient à un moment de profonde incertitude quant à l'évolution du conflit israélo-palestinien et aux intentions de M. Trump à ce sujet.
M. Trump avait réaffirmé le 15 février sa volonté de présider à un accord entre Israéliens et Palestiniens. Mais il avait semé le trouble en déclarant que les Etats-Unis ne s'accrochaient plus à la solution à deux Etats.
Plus tôt dans la journée, le ministre israélien de la Défense Avigdor Lieberman, a mis en garde les Etats-Unis contre la tentative de négociation d'un accord de paix israélo-palestinien basé sur des transferts de terres sans inclure aussi un transfert de population.
Lieberman a indiqué que M. Greenblatt devrait "tirer des leçons du passé", en faisant référence à l'idée que certaines villes arabes israéliennes devraient faire partie d'un Etat palestinien, avec de nombreux résidents qui détiendraient alors la citoyenneté palestinienne.
"La première chose est que toute tentative de résoudre la question palestinienne sur la base d'un transfert de terre pour parvenir à la paix sera morte née. Le seul moyen de parvenir à une solution durable est l'échange de terres et le transfert de population dans le cadre d'un accord régional général", a-t-il écrit.
L'objectif de la visite de Greenblatt était de formuler la position de l'administration Trump sur les implantations, y compris de savoir où et comment les États-Unis peuvent donner leur feu vert pour la poursuite des constructions et d'organiser la visite d'Abbas à Washington.
Greenblatt doit également rencontrer le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas et son équipe lors de sa visite à Ramallah mardi.
Source I24News
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire