Chargement...

mardi 7 mars 2017

Netanyahou ordonne des mesures contre la violence des migrants

 
 
Le premier ministre Benyamin Netanyahou a répondu sur sa page Facebook à un incident au sud de Tel Aviv dans lequel une femme de 80 ans a été attaquée, molestée et sévèrement battue. "Je souhaite un prompt rétablissement à Esther Nahman, qui a été brutalement attaquée le week-end dernier par un migrant illégal au sud de Tel Aviv," a déclaré Netanyahou....
 

 
"La barrière que j'ai faite construire sur la frontière du Sinaï a mis un terme à l'infiltration en Israël.
Le nombre d'infiltrés quittant le pays a connu une augmentation spectaculaire au cours des dernières années, mais cela ne suffit pas. La police doit faire tout ce qui est possible pour assurer la sécurité des citoyens israéliens, y compris ceux du sud de Tel Aviv, qui souffrent de crimes perpétrés par des infiltrés," a ajouté le premier ministre.
Il a déclaré que "en plus de renforcer les forces de police et les patrouilles à pied dans le sud de Tel Aviv, j'ai chargé le ministre de la sécurité intérieure, Gilad Erdan, de continuer à ajouter des forces dans la région afin d'établir l'ordre public à toute heure du jour. Mon gouvernement va allouer toutes les ressources nécessaires pour qu'Esther, ses enfants et petits enfants, puissent vivre en toute sécurité comme tout autre citoyen d'Israël."
Netanyahou se referait à un incident dans lequel Nahman a été brutalement agressée en promenant ses chiens dans le quartier sud de Tel Aviv dans lequel elle vie depuis plus de 60 ans.
 
 
Ester Nahman
 
Alors que la police a appréhendé l'agresseur, Nahman dit qu'elle lutte pour faire face au traumatisme de l'attaque.
"Chaque Shabbat je promène mes chiens," a dit Nahman à la deuxième chaine de télévision.
"Je marchais lentement le long du trottoir sur le boulevard Har Tzion quand un soudanais, âgé d'environ 17 ans, s'est approché de moi. Je pensais qu'il voulait me demander son chemin ou une autre question. Il est venu vers moi, à environ un demi-mètre de distance, et m'a frappé au visage."
"Il est venu par derrière, me donnant des coups de pied, et m'a poussé au sol pendant que mes chiens aboyaient.
Mon bras a été brisé en trois endroits lors de la chute. Chaque fois que j'essayais de me relever, il me frappait encore et encore. Ensuite, il a essayé de me violer – vraiment me violer."
"Il a commencé à descendre mon pantalon," a poursuivi Nahman. "Comme il était tôt le matin, vers 5h30, je portais un pantalon sur des collants. Il a pu enlever mon pantalon, mais ne comprenait pas pourquoi je portais deux paires de pantalons.
Je tenais la seconde paire de pantalons avec mes mains, et il a commencé à me battre violemment, au point où mon bras a gonflé autour des veines. Mon coude saignait et il me trainait par terre."
"C'était totalement silencieux alors, juste autour de l'aube. J'ai commencé à crier à l'aide, police. Il a essayé de prendre le dessus sur moi, comme quelqu'un montant un cheval avec les deux jambes.
Chaque fois que je tentais de me lever, il me frappait. Tout mon visage a gonflé, mon bras et mon coude aussi. Mon bras est cassé. J'ai eu une chirurgie à cœur ouvert il y a quatre ans, et je ne marche plus très bien. Quand il m'a fait tomber, cela m'a vraiment tué."

Source Juif.Org
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire