Chargement...

mardi 7 mars 2017

L'ONU rappelle au Liban ses obligations.....

 
 

Le secrétaire général adjoint de l'ONU pour les Affaires politiques, Jeffrey Feltman, a rappelé hier l'importance pour le Liban de se conformer et de respecter les résolutions 1559 et 1701 du Conseil de sécurité de l'ONU......Détails.........



Prié de donner la position officielle de l'ONU concernant les récentes déclarations du président de la République, Michel Aoun, au sujet de la « légitimité » de l'arsenal du Hezbollah, « qui dépend de la stratégie de défense nationale » – une position devenue une source de préoccupation pour Israël –, le responsable onusien a souligné que l'ONU considère que l'adhésion aux résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU est d'une importance vitale pour la stabilité du Liban.
« Les résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies doivent être respectées, a déclaré M. Feltman.
Et les résolutions 1701 et 1559 sont très claires. Nous exhortons les autorités libanaises à réaffirmer leur propre attachement à ces deux résolutions-clés », a-t-il noté.
Parlant d'une manière plus générale, « nous avons vu trop d'endroits dans le monde où des milices ne représentent qu'une partie de l'État ou une partie de la population ; elles ne font pas partie des structures nationales qui sont responsables devant les institutions nationales élues, et finissent par causer des problèmes, affaiblissant l'État », a-t-il ajouté.
« Le Liban a fait un travail remarquable, un miracle, pour maintenir sa stabilité tout au long de la tragédie syrienne depuis 2011.

Je pense qu'il est également important que le pays renforce ses propres institutions étatiques pour pouvoir assurer le type de stabilité dont il a besoin depuis longtemps », a-t-il relevé.
Par ailleurs, en vue de la publication du prochain rapport sur la mise en œuvre de la résolution 1701 (2006) du Conseil de sécurité de l'ONU, prévue le 15 mars, la coordonnatrice spéciale du secrétaire général de l'ONU pour le Liban, Sigrid Kaag, a eu un entretien sur ce sujet avec le ministre des Affaires étrangères, Gebran Bassil.

Mme Kaag est attendue prochainement à New York pour présenter le rapport aux membres du Conseil de sécurité.
Source L'Orient le jour
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire