Chargement...

jeudi 30 mars 2017

Libération d'un participant au lynchage meurtrier de deux soldats israéliens

 
 
Un policier palestinien, condamné à perpétuité pour avoir participé au lynchage meurtrier de deux soldats israéliens à Ramallah il y a 17 ans durant la deuxième Intifada, a été libéré de prison mercredi après une revision de son procès par un tribunal militaire israélien de Judée-Samarie.......



Hatam Faiz Khalil Magari avait été condamné en 2004 pour sa participation aux meurtres de deux militaires réservistes israéliens, Yosef Avrahami et Vadim Norzhich en octobre 2000.
Le Palestinien avait demandé récemment une révision de procès, suite à la découverte de nouveaux éléments soulevant un doute sur son implication dans le lynchage.
Sa condamnation s'appuyait sur le témoignage d'un homme, Bassam Hassin a-Luah, également incriminé dans le lynchage avec sept autres Palestiniens.
Magari a fait appel de sa condamnation au motif que les autres personnes que Luah prétendait être impliquées dans le meurtre d'Avrahami et de Norzhich n'avaient jamais été jugées.
Il a ajouté que les informations fournies par les interrogateurs israéliens n'étaient pas incluses comme éléments de preuve dans son premier procès, alors qu'elles auraient pu, selon lui, changer le verdict.
L'armée israélienne a indiqué qu'en raison de la difficulté d'évaluer les nouvelles preuves et de rouvrir un procès qui a eu lieu il y a si longtemps, elle a mené des négociations avec le prévenu sur une condamnation ne comprenant pas l'accusation de meurtre.
Sa peine de prison a ainsi été réduite à 11 ans et demi.
Ayant été arrêté en 2000, il a été libéré de la prison d'Ofer, d'où il a été transféré vers Gaza.
Le 12 octobre 2000, alors qu'ils s'étaient égarés à Ramallah, les deux réservistes israéliens avaient été arrêtés par la police palestinienne.
Emmenés dans un commissariat, ils en avaient été évacués par des manifestants venus en découdre.
Les deux réservistes avaient été violemment battus et poignardés par une foule déchaînée.
Filmées par une équipe de télévision italienne, les images du lynchage, où l'on voit le corps d'un des soldats jeté de la fenêtre du commissariat, et l'autre pendu et frappé à coup de barres de fer sous les acclamations de la foule, avaient profondément choqué l'opinion israélienne.
Depuis, la plupart des responsables du lynchage ont été arrêtés par les forces de sécurité israéliennes.

Source I24News
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire