Chargement...

mardi 14 mars 2017

Le mythique Tati de Barbès vit ses dernières heures....

 
 
Installée depuis près de 70 ans au croisement des boulevards Barbès et Rochechouart dans le 18e, la célèbre enseigne au vichy rose est en passe de disparaître. Jules Ouaki, créateur de la célèbre enseigne, était un juif engagé dans la Résistance pendant la seconde guerre mondiale. Le nom Tati est un anagrame de Tita, surnom d'Esther, la mère de Jules Ouaki.....
 

 
Après une longue succession d’années à perte, le groupe Eram a choisit de vendre. Si la date n’est pas encore fixée, la décision elle, est bel et bien prise.
Créée en 1948 par Jules Ouaki, la marque compte aujourd’hui 140 magasins à travers le monde.
Malgré cette belle expansion et une restructuration de son image depuis quelques années, Tati n’aura pas résisté face à la concurrence.
Précurseur dans l’habillement à bas prix, elle n’a pas su gérer le partage de marché avec la multitude de nouvelles enseignes qui se sont emparées de son créneau.
Le groupe Eram a donc fait appel à une banque d’affaire pour trouver un repreneur, et ainsi limiter les licenciements de ses 1720 employés.
L’unique offre émise en 2015 par un fond d’investissement avait fait reculer le groupe, à cause de son impact sur les salariés…
Difficile d’espérer mieux pour la suite : il est malheureusement temps pour Barbès de changer d’emblème.
Avant de devenir un magasin d'habillement à bas prix, l'immeuble acheté par Jules Ouaki abritait un hôtel de passe. 
A son ouverture en 1948, le Tati de Barbès faisait à peine 50 m2. Aujourd'hui, le magasin s'étend sur 2 800 m2.
Source Le Bonbon
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire